Système immunitaire & Écologie intérieure

PEACE.jpg

SYMBOLISME 

Notre système immunitaire est notre système de défense contre toute agression extérieure : dès que nous vivons de la colère ou toute émotion agressive contre soi ou les autres, nous diminuons notre capacité de nous protéger contre ce qui se passe à l’extérieur. Nous nous trouvons à la merci des croyances, des désirs, des émotions, du pouvoir et nous devenons de plus en plus impuissants à nous affirmer. Notre système de défense s’affaiblit davantage, car nous ne respectons plus ce qui est SOI & CE QUI  EST L’AUTRE. Dualité entre nous et le monde extérieur, entretenant cette vision de l’ancien paradigme. Système immunitaire ou puissance immunitaire, l’humanité est une, et que l’autre est en chacun de nous. Ne devrions-nous pas alors renforcer notre « pouvoir immunitaire » en apprenant à aimer…

« D’UN POINT DE VUE SCIENTIFIQUE, le COVID-19 c’est une autre forme de vie qui cherche sa propre survie. Parce que les humains ont empiété sur son habitat, il a été contraint de s’installer dans une espèce qui n’a pas co-évolué avec lui.
Si nous ne comprenons pas et ne prenons pas soin de la nature, elle peut surgir de manière dévastatrice et imprévisible. La plupart des épidémies, dont COVID-19, sont le résultat direct de la perturbation des écosystèmes par les humains. Comme l’a écrit Jim Robbins, Ecology of Disease, «60% des maladies infectieuses émergentes qui affectent les humains sont zoonotiques – elles proviennent de la faune.»
«Toute maladie émergente au cours des 30 ou 40 dernières années est le résultat de l’empiètement sur les terres sauvages», explique l’écologiste des maladies Peter Daszak. Le cocktail mortel des voyages en avion, de la déforestation et du trafic d’espèces sauvages a quadruplé les maladies infectieuses au cours des 50 dernières années.
Pour vous donner un exemple de la façon dont cela fonctionne, une déforestation de 4% en Amazonie a augmenté l’incidence du paludisme de 50%, principalement parce que les moustiques prospèrent au soleil. Cela vaut la peine de nous demander si, quand nous construisons, produisons et grandissons sans limite, elle est, à long terme, autodestructrice ? Quand le développement passe-t-il de productif à catastrophique? Du durable au gourmand ? Je pense que même si les sociétés sont souvent les pires contrevenants, chacun de nous peut se poser ces questions.
Au-delà des mesures pratiques pour se protéger mutuellement, nous ne pouvons rien faire contre l’incertitude de notre situation. Mais la résistance à cette incertitude est ce qui crée une régression vers la peur, l’anxiété et la panique. Et si, une fois que nous avons fait tout ce que nous pouvons pour atténuer le danger, nous nous transformons volontiers en inconnu pour rencontrer notre prochain devenir. Pouvons-nous rendre cette transition significative ?
L’équinoxe est une période de réconciliation entre la nuit et le jour, l’hiver et le printemps. C’est à ce moment-là que les forces qui étaient en sommeil commencent à bouger avec une nouvelle vie, alors que les anciennes méthodes s’effondrent. Et dans cet échange, la nature trouve l’équilibre entre les extrêmes.
En quelques jours depuis que les gens ont été contraints à l’isolement, les célèbres canaux troubles de Venise sont devenus exceptionnellement clairs et clairs, la qualité de l’air en Chine s’est considérablement améliorée et les gaz à effet de serre sont en chute libre en Italie.
Peut-être cet effet clarifiant et régénérant est-il également possible dans nos vies personnelles. Examinons les moyens d’améliorer l’écologie de notre mode de vie, en augmentant notre générosité.
Quelle que soit notre situation personnelle, nous avons tous une chance d’éliminer la pollution collective de nos pensées, en reconstituant notre dévotion à notre vraie nature. Peut-être alors, nous entendrons la voix de l’originalité, qui a un don pour le monde pour apaiser l’incertitude et la perte. » – Toko-Pa Turner

PHYTOTHÉRAPIE pour les adultes 

Il existe de nombreuses plantes qui renforcent l’immunité de manière naturelle :

  • L’échinacée possède de fortes propriétés immunostimulantes et agit en augmentant l’activité de nos globules blancs «guerriers» anti-virus. L’une des meilleures alternatives aux antibiotiques et aux antiviraux, l’échinacée est utile pour toutes les infections chroniques et aiguës. Il doit être pris toutes les deux heures (5 ml de teinture) pour de meilleurs résultats lors d’un début aigu ou en tablettes (Echinaforce Forte, de la marque Vogel, 1 pilule 2 fois par jour).
  • Le sureau a longtemps été appelé le «coffre à médicaments», car nous pouvons utiliser ses fleurs et ses baies pour traiter et prévenir la grippe, l’herpès, l’amygdalite, les infections urinaires et un large éventail d’autres infections.
  • Le Reishi, connu comme le «champignon de l’immortalité», contient des bêta-glucanes qui améliorent l’immunité avec un effet à long terme, soutient la fonction surrénale. 
  • Le champignon Queue de dinde est utilisé en médecine traditionnelle chinoise pour traiter les maladies pulmonaires & la santé intestinale depuis de nombreuses années alors qu’il a été utilisé pour renforcer le système immunitaire au Japon.
  • Huile d’origan peut combattre les infections bactériennes et virales de l’intérieur.

PHYTOTHÉRAPIE pour les enfants 

L’échinacée, le sureau & la grande Aunée (une excellente herbe respiratoire. C’est un décongestionnant chauffant et est excellent pour la bronchite, les maux de gorge, l’amygdalite, la coqueluche, la pneumonie et autres infections pulmonaires).
D’autres herbes comme l’astragale, la molène, l’eucalyptus, la sauge, le romarin, le thym, la feuille d’olivier, le curcuma, l’épine vinette amélioreront la résistance et aideront à combattre les infections.

SUPPLÉMENTS

  • La vitamine C est un puissant antioxydant, aide à protéger contre les infections virales en stimulant les globules blancs. Il favorise également la production d’anticorps, nécessaires à la neutralisation des pathogènes. La vitamine C peut réduire les effets des réactions allergiques, ainsi que les effets immunosuppresseurs du stress, grâce à son effet positif sur les glandes surrénales. La vitamine C est nécessaire à la croissance, au développement et à la réparation de tous les tissus corporels. Il est impliqué dans la fonction du système immunitaire, la cicatrisation des plaies et le maintien du cartilage, des os et des dents. Ma préférence : les tablettes à croquer à partir d’acérola.
  • La vitamine D est produite par le corps en réponse à la lumière du soleil. Pendant les mois d’hiver, une supplémentation est recommandée.  La vitamine D est un nutriment clé pour soutenir notre santé immunitaire innée et adaptative, tout en modulant la réponse immunitaire du corps aux agents pathogènes. La vitamine D est indispensable pour le maintien de la santé des os, du cœur et du cerveau. Sa forme la plus puissante est la vitamine D3. Elle stimule l’absorption de calcium dans notre alimentation. Et en même temps, la vitamine K2 assure que le calcium se dépose aux endroits adéquats (os et dents).
  • Le zinc est un minéral qui offre à la fois un pouvoir antioxydant et anti-inflammatoire. Il protège donc contre les agents pathogènes et certaines preuves montrent qu’il peut être particulièrement bénéfique pour les virus respiratoires. Le zinc soutient le système immunitaire, aide à guérir les plaies et soutient la croissance cellulaire normale. Une carence en zinc peut réduire la réponse immunitaire.
  • Probiotiques : 70% de notre système immunitaire est situé dans les intestins et les microbes des voies inférieures aident à le maintenir régulé et à combattre les bactéries nocives. Lorsque notre intestin devient déséquilibré, perturbant les bonnes et les mauvaises bactéries, les probiotiques peuvent aider à rétablir l’équilibre. Il a été démontré que les probiotiques sécrètent des substances protectrices, qui peuvent activer le système immunitaire et empêcher les agents pathogènes d’envahir et de croître dans le corps.
  • L’argent colloïdal – pour l’immunité et le soutien antiviral / antibactérien. Il suffit de l’utiliser comme un spray pour la gorge / le nez, mais j’aime l’utiliser dans mon diffuseur d’huiles essentielles, en inhalant chaque spray pour qu’il soit transporté dans les poumons. La même chose peut être faite avec la propolis.
  • Propolis : Cette résine d’abeille est également très favorable au système immunitaire. Mélanger la propolis avec du miel cru pour une meilleure assimilation.

EAU 

  • Restez hydraté : L’eau chaude aide à ouvrir les canaux circulatoires et à éliminer toutes toxines accumulées bloquant les canaux tissulaires et cellulaires. À son tour, cela favorise une distribution efficace des nutriments et une meilleure immunité.

ALIMENTATION 

  • Assurez-vous de manger une variété d’aliments frais, aliments entiers. Mettez-vous au défi de «manger un arc-en-ciel» chaque jour. La couleur de votre nourriture peut vous en dire beaucoup sur sa valeur nutritionnelle, et manger une variété de couleurs est un excellent moyen de maintenir un microbiome diversifié et de soutenir l’intestin qui abrite les 2/3 du système immunitaire.Le poivre noir et le sel rendent les vitamines et les minéraux de nos aliments plus biodisponibles. L’ail, les clous de girofle, le piment de Cayenne, le citron, le curcuma, l’origan, le thym et le gingembre sont des stimulants immunitaires et antiviraux. Soutenez les fermes et agriculteurs locaux. Ressentez de la gratitude pour tout ce que vous mangez, tous les soins et l’amour qui ont été apportés à chaque bouchée, tous les nutriments dont votre corps a besoin.
  • Aliments riches en prébiotiques – sources de fibres, y compris la cosse de psyllium, les graines de lin moulues, les graines de chia, l’artichaut, les pommes, les asperges, les bananes, les feuilles de pissenlit et la racine de chicorée.
  • L’ail possède de puissantes propriétés antibactériennes et antivirales. Il dégagera et expulsera également le mucus et contribuera à éliminer la lymphe, qui joue un rôle essentiel dans la lutte contre les infections. Si vous aimez ou pouvez manger de l’air (moi je n’y arrive pas). Retirer le germe et écraser l’ail & l’ajouter dans les salades et les trempettes. Si vous êtes préoccupé par l’odeur ou n’arrivez pas à bien le digérer, achetez des pilules d’ail. De même, l’oignon et le raifort peuvent être utilisés pour la congestion nasale, l’excès de mucus et les infections des voies respiratoires. Coupez un oignon dans la chambre.
  • Les champignons contiennent de grandes quantités de polysaccharides connus pour leur capacité à stimuler le système immunitaire, à combattre l’inflammation et à moduler positivement la flore intestinale. Manger des champignons cuits, comme le shiitake, le maitake et autres, au moins deux fois par semaine, est un moyen facile et puissant de maintenir et de renforcer la résilience contre les agents pathogènes.
  • Beaucoup de légumes verts à feuilles foncées et d’aliments riches en chlorophylle: chou frisé, kaele, épinards, germination, persil et cresson.
  • Les aliments fermentés ont subi une série de processus qui entraînent la croissance de bactéries bénéfiques qui aident à établir et à maintenir un microbiome sain chez l’homme. Ils ont de nombreuses propriétés bénéfiques – une meilleure digestion, soutenant les bactéries amicales de notre corps et renforçant le système immunitaire. Les aliments fermentés comprennent la choucroute, le kimchi, l’umeboshi et d’autres cornichons, le kéfir, le yogourt vivant, le natto, le kombu, kombucha à faible teneur en sucre, et le vinaigre de cidre de pomme cru. 
  • Ajoutez des épices à votre alimentation pour améliorer l’absorption des nutriments clés et renforcer l’immunité intestinale. Le fenouil, le cumin, le basilic et la plupart des aromatiques stimuleront les sucs gastriques. Le thym et le romarin renforceront l’immunité parmi d’autres avantages pour la santé. Le gingembre et les piments vous réchaufferont, amélioreront la circulation, tout en renforçant la défense contre les infections. Enfin, le curcuma est une super épice qui possède toutes les propriétés sus-mentionnées. Pour augmenter sa biodisponibilité, mélangez-le avec une pincée de poivre noir et de graisse (comme de l’huile), ou faites simplement un curry délicieux et nutritif
  • Thé vert matcha pour son pouvoir anti-oxydant
  • Réduire / éliminer: l‘alcool, les aliments transformés, les aliments frits, les aliments brûlés, la caféine (qui augmente l’anxiété / le stress du système nerveux) et le sucre devraient tous être réduits ou éliminés complètement. Ces aliments ont tendance à contribuer à l’inflammation, à diminuer l’immunité et à nourrir la grippe. Les produits laitiers forment du mucus peuvent compromettre la santé pulmonaire.

REPOS ET SOMMEIL
Le système immunitaire actif est dépendant de l’énergie et des changements au niveau hormonal pendant le sommeil, cela permet à votre corps de prendre de l’énergie supplémentaire et de l’utiliser pour construire et maintenir un système immunitaire sain. Pendant le sommeil, les cellules immunitaires sortent de la circulation, s’installent dans les ganglions lymphatiques et commencent à se préparer pour le prochain jour de travail. Sans suffisamment de sommeil, le corps n’aura pas le temps de parcourir ce cycle complet, laissant votre système immunitaire épuisé.
Lorsque nous sommes stressés, la capacité du système immunitaire à combattre les antigènes est réduite. C’est pourquoi nous sommes plus sensibles aux infections. Le corticostéroïde, l’hormone du stress, peut supprimer l’efficacité du système immunitaire (par exemple, réduit le nombre de lymphocytes). Les pratiques conscientes telles que le yoga, le pranayama et la méditation sont très efficaces pour soulager les nerfs et moduler la réponse au stress. Une étude a révélé que ceux qui dormaient moins de six heures par nuit étaient 4,2 fois plus susceptibles d’attraper un rhume que ceux qui en dormaient sept. Allez dormir avant 22 heures lorsque la mélatonine est à son maximum.

PRENDRE SOIN DE SON CORPS 

  • Se détendre : Le stress affecte le système endocrinien en réduisant l’immunité et la capacité de notre corps à combattre. Réduisez vos soucis en prenant quelques instants pour méditer, aller dans la nature, parler aux arbres, faire une activité qui détend, pratiquer un sport, écouter de la musique.
  • Détoxifiez votre corps :Votre peau possède un tissu immunitaire protecteur pour protéger votre corps contre les agents pathogènes nocifs. Brossez vous le corps & huilez vous après la douche.

PASSEZ DU TEMPS DANS LA NATURE  nous aligne sur le rythme de la nature, un moyen puissant d’intégrer un flux et un reflux naturel dans nos vies et de trouver une sérénité plus profonde à l’intérieur. Cela pourrait ressembler à une randonnée ou à une promenade dans les bois, ou simplement trouver un parc à proximité pour se détendre. I

LAMPE ULTRAVIOLET
La lumière ultraviolette (UVC) élimine de nombreuses bactéries et virus en perturbant leur ADN et en les rendant inoffensifs. La lumière UV peut limiter le nombre de germes qui sont recirculés dans votre maison, vous gardant ainsi que votre famille en meilleure santé pendant la saison de la grippe. Et contrairement aux vaccins contre la grippe, la lumière UVC est susceptible d’être efficace contre tous les microbes en suspension dans l’air, même les nouvelles souches émergentes.

BOUGER 

  • Marcher d’un pas vif, la danse, grimper ou bouger de la manière qui vous plaît le plus stimule l’écoulement du liquide lymphatique, donnant un formidable coup de pouce au système immunitaire. Notre système lymphatique est un réseau composé de vaisseaux lymphatiques et de nœuds qui éliminent les déchets du corps. De plus, la lymphe transporte les cellules immunitaires autour du corps, où elles patrouillent pour tout ce qui est fâcheux. Cependant, lorsque le système lymphatique est congestionné, sa capacité à circuler et à combattre l’infection peut être affectée négativement.
  • Rebondir: Le mouvement de haut en bas du rebond sur un mini trampoline facilite le mouvement dans le système lymphatique. L’attraction gravitationnelle du rebond provoque l’ouverture et la fermeture des valves lymphatiques unidirectionnelles, déplaçant les cellules immunitaires tout autour du corps.
  • Massage
  • Douche contrastée : les vaisseaux lymphatiques se contractent lorsqu’ils sont exposés au froid et se dilatent en réponse à la chaleur. Si vous n’avez pas envie de courir dans la mer en hiver ou si vous n’avez pas accès à un sauna, une douche chaude et froide à la maison est un moyen pratique de recréer les propriétés nourrissantes lymphatiques à la maison.
  • Bains de flocons de chlorure de magnésium  
  • Respiration profonde : Tout comme le cœur est la pompe du système circulatoire, le diaphragme peut aider à pomper le système lymphatique. La respiration diaphragmatique profonde est le facilitateur le plus important de la fonction lymphatique. Combiné à des étirements doux, cela peut également être une bonne façon de gérer le stress et de soulager les tensions à la fin de la journée.
  • Brossage de la peau à sec : La légère pression et le mouvement des poils peuvent également aider à stimuler le flux lymphatique pour détoxifier doucement le corps. Du bas du corps en remontant vers le coeur. 

FUMIGATION 

Brûlez des herbes antimicrobiennes comme le cèdre, la sauge, l’achillée millefeuille et l’armoise pour purifier l’air des microbes et des vibrations désagréables.

LIMITES ÉNERGÉTIQUES

Déconnectez-vous des médias sociaux et / ou d’Internet. La tourmaline noire est un merveilleux allié minéral, gardez un petit morceau dans votre poche. Placez du quartz rose sur votre cœur. Prenez l’achillée millefeuille, la rose ou l’aubépine comme essence de fleur, ou brûlez-les, ou utilisez-les à petites doses comme teinture ou thé pour renforcer les limites énergétiques. Visualisez-vous dans une bulle dorée. Créez quelque chose de beau par vous-même, pour vous-même. Amusez-vous.

L’AMOUR aide à renforcer le système immunitaire. On peut ajouter à l’amour tout ce qui apporte beauté, harmonie et joie de vivre. Ce qui reste très intéressant à observer, c’est le rôle essentiel de la glande thymus qui concerne l’immunité et cette glande endocrine est reliée directement au chakra du cœur.

FILM Honeyland : https://www.honeylandfilm.co.uk/registry

 

 

 

Le Rein, organe de l’hiver

kidney.jpg

“Tout comme les pieds, les Reins ont une forme de germe. Le rein filtre le sang, il est homologue du pied qui, lui, filtre les informations de la terre, et en tant que germe foetus, les informations perçues à travers l’eau amniotique. Le corps tout entier, grande oreille dans le sein maternel, a pour vocation de se refaire oreille afin que l’Homme devienne Verbe. » – Annick de Souzenelle

Le rein qui écoute, qui entend est  le siège de la pensée, le siège de la Sagesse. Le rein joue un rôle important dans l’écoute intuitive et dans un entendement paranormal. La dimension royale est dans les reins de l’Homme.

LES REINS, SELON LA MÉDECINE CHINOISE

« Les reins sont la racine du Yin et du Yang, régulant la réponse endocrinienne à travers les reins. Ils régulent également l’eau en maintenant l’équilibre optimal du fluide intracellulaire et extracellulaire et en éliminant les déchets liquides dans l’urine. Une autre fonction vitale des reins est le métabolisme du calcium et le maintien des os. »– Michael Tierra

Se replacer dans ses Reins : Les portes de notre Essence primitive, le siège de notre esprit : lorsque nous manquons de motivation personnelle, d’inspiration, de sens de la volonté, de confusion, nous ressentons un déséquilibre hydrique, un état constant de confusion, incapable de prendre des décisions et perdu dans le monde des autres, s’identifiant avec la personnalité des autres par rapport à la leur & lorsque nous ressentons un déséquilibre hydrique.

C’est alors que les reins jouent vis à vis de la sexualité sacré : « Les reins sont Époux et la sexualité Épouse”. Ils sont, disent-ils, « le ministre qui fabrique la robustesse et la force vitale ; ils thésaurisent la décision et l’intelligence. Les reins, disent-ils encore, fleurissent dans les cheveux.”- Vieux texte de la Chine Ancienne

Le rein est couplé à la vessie
Sa saison: l’hiver (15 novembre au 15 février)
Ses heures: entre 17h00 et 19h00
Le rein régit les os, les articulations, les oreilles, les cheveux.
Pour une bonne santé des reins : Bien dormir, ne pas s’inquiéter, ne pas être trop sévère et trop rigoureux envers soi même et les autres, s’étirer, marcher pieds nus, réflexologie, musicothérapie.
Du calcium, de la vitamine B6, B12
Gingembre frais, cardamome, algues, châtaignes, sésame noir, adzuki jeans, avoine, millet, sarrasin, orge, sauce Nama shoyu, reine des prés, busserole, tilleul aubier, graines de fenouil, agrumes (citrons, clémentines, oranges….), reishi, brocoli, boire de l’eau, tonique du rein : guimauve, prêle, Chanca Piedra.

xxxxxxxxxxx

Causes psycho-émotionnelle de problèmes aux reins : Extrait du « Grand Dictionnaire des malaises et des maladies » de Jacques Martel

(voir aussi : CALCULS [en général] / RÉNAUX, PEUR)

Les reins maintiennent l’équilibre du milieu intérieur en épurant le sang des substances toxiques et en compensant les « entrées » dans le milieu intérieur par des « sorties » (sécrétions d’urine). Ils participent aussi au contrôle de la pression artérielle. Au sens figuré, puisque les reins débarrassent le corps des déchets, c’est comme s’ils nettoient mon corps des idées négatives qui l’habitent.

Un mauvais fonctionnement de mes reins dénote une rétention de mes vieux patterns émotifs ou bien une retenue de certaines émotions négatives qui ne demandent qu’à être libérées. Elles se manifestent le plus souvent par des pierres aux reins, aussi appelés calculs rénaux.

Je fais sans cesse des « calculs » (rénaux ) pour savoir ce qui m’appartient ou ce que je risque de perdre. Je veux imposer mes limites et mes frontières afin de ne pas en « perdre » un centimètre.

Les reins sont aussi connus comme le « siège de la peur ». Lorsqu’ils s’affaiblissent ou qu’ils sont endommagés, il peut y avoir une peur que je ne veux pas exprimer ou que peut-être je ne veux même pas m’avouer à moi-même.

Mon discernement est ainsi touché. ]’aurai donc tendance à vivre des extrêmes, soit que je devienne très autoritaire, avec une tendance prononcée pour la critique, ou au contraire, que je devienne soumis, indécis, me sentant impuissant et vivant déceptions après déceptions. La vie pour moi est « injuste ». ]’aurai de la difficulté à prendre des décisions.

Si mes reins arrêtent de filtrer le sang, c’est comme si mon corps voulait garder le plus possible de ce liquide afin de ne pas le perdre ou de peur d’en manquer.

Je dois donc me questionner et me demander quelle situation aurait pu engendrer une peur associée à un liquide (par exemple, si j’ai déjà eu peur de me noyer, le liquide serait ici l’eau). Cela peut être aussi le fait d’avoir failli ingurgiter un liquide toxique.

Les tubes collecteurs des reins seront eux touchés si j’ai l’impression d’avoir à lutter pour mon existence. Je me sens dépossédé, abattu à la suite d’un événement marquant de ma vie.

Les problèmes aux reins surviennent souvent à la suite d’un accident ou d’une situation traumatisante où j’ai eu peur de mourir. ]’ai l’impression de n’être devant « rien » (rein), d’être devant le néant. ]’ai l’impression d’avoir tout perdu, que tout mon monde s’écroule. ]’ai peur d’être incapable d’affronter la vie.

Les reins symbolisent aussi la collaboration (puisqu’il y en a deux et qu’ils doivent travailler en étroite collaboration). Je dois me demander comment est ma relation avec mon partenaire présentement. Est-ce que je le rends responsable de tous mes maux ? Est-ce que j’ai tendance à « déverser mes déchets » sur les autres et leur empoisonner la vie avec mes « problèmes » ? Si c’est le cas, mes reins auront de la difficulté à fonctionner et je pourrai même avoir une insuffisance rénale. ]’ai alors à « collaborer », sans que j’en aie le choix, avec une machine, le générateur d’hémodialyse, qui va m’aider à épurer mon sang. Je dois repenser tout mon système de relation avec mon entourage. Il est grand temps que je me prenne en mains, que j’apprenne à découvrir mes vrais besoins.

Je prends la responsabilité de ma vie et je cesse de blâmer les autres. 

Je suis capable d’assumer mes choix. Mon discernement sera sûr et précis.

Je collaborerai à 100 % avec la vie et j’ai alors « des reins solides ».

REINS – ANURIE (voir aussi : REINS [problèmes rénaux])

L’anurie est l’arrêt de la production d’urine par les reins. Si je souffre d’anurie, je peux me sentir « nu » (à nu) et sans protection face à la vie ; mon risque d’avoir peur augmente plus que d’habitude (rein = siège de la peur) et j’ai tendance à m’accrocher à mes vieilles croyances. De plus, l’urine représente de vieilles émotions à éliminer du corps. Si je m’accroche à mes vieilles possessions, à mes croyances, à mes craintes, à mes doutes ou à mes manies (très puissantes sur le plan métaphysique), je manifeste l’anurie, c’est-à-dire la suppression de la sécrétion urinaire (on dit communément : les reins sont bloqués).

L’angoisse peut être tellement grande que c’est comme si je devais « me retenir », de crainte de laisser aller mes émotions de peine qui sont souvent représentées par le liquide à laisser circuler. L’intensité de cet arrêt (un arrêt complet signifie la mort) me donnera une bonne indication sur ce que je dois laisser aller de vieux afin de m’ouvrir à de nouvelles pensées.

Je fais du ménage et je me départis de toute émotion, relation ou bien qui ne m’est pas bénéfique et je les remplace par du nouveau, du positif. ]’ai confiance en la vie qui s’occupe de me procurer tout ce dont j’ai besoin.

REINS – NÉPHRITE (voir aussi : COLÈRE, INFLAMMATION, PEUR)

Le terme néphrite désigne de façon générale l’ensemble des maladies des reins. Cependant, on utilise également ce terme pour désigner une inflammation des reins.

Cela correspond à de la frayeur et à de grandes angoisses face à la vie. Ce sont des frustrations ou des déceptions qui n’ont pas été canalisées mais refoulées au fond de moi. Je deviens exagérément en réaction ou surexcité face à quelque chose qui me contrarie et face auquel je peux me sentir impuissant, sans savoir quelle leçon de vie j’ai à en tirer.

Je dois faire confiance à la vie.

La Thyroïde

thyroid

« Sur les 7 vertèbres cervicales s’appuie la glande thyroïde. Du grec « turoïdos », qui « a la forme d’une porte », la thyroïde semble être la porte de l’UN au septuple et celle du retour du septuple à l’UN. Curieusement, cette glande secrète l’iode (j’entends le YOD). Elle est appelée la pomme d’Adam, elle est le pommeau de l’épée, le YOD, le verbe. Anatomiquement, elle est la base de la langue, symbole du Logos, le Verbe. Physiologiquement, elle a une action directe sur la fonction de croissance. » – Annick de Souzenelle

La glande thyroïde relie le corps humain au chakra de la gorge. Ce chakra, lui, est relié à l’expression de soi, de sa divinité, de sa créativité, à la capacité de prendre des décisions pour manifester nos besoins, c’est à dire créer notre vie selon le Verbe divin. La thyroïde agit comme un thermostat : Ce qui se passe à l’intérieur de soi s’adapte à l’extérieur. Ainsi, le corps peut exprimer librement ses émotions et ses pensées.

La glande thyroïde produit des hormones qui régulent le métabolisme des cellules (lipides et glucides), le système endocrinien, le niveau de calcium dans le sang, le système cardiaque, le système nerveux (mémoire, concentration, dépression), le squelette (dents, os), les cheveux, les oreilles, le système lymphatique, les humeurs (fatigue, irritabilité).

Les âges précieux de la thyroïde ou du chakra de la gorge sont : 21-28 ans ; 56-63 ans ; 91-98 ans. 

En Médecine tibétaine, la gorge est le chakra de l’équilibre, de l’émotion de la joie pure. Il est aussi la porte d’entrée du monde des rêves. Sa couleur est rouge. Tout ce qui est de couleur rouge (pierre, élixir, tisane) est un bon support à la thyroïde.

La thyroïde a un lien avec le plancher pelvien. Quand on chante, quand on parle (les consonnes en particulier quand elle sont prononcées nettement vibrent jusque dans le périnée & les fesses).

Quand le coeur s’est détaché de ses pulsions, des formes-pensées qui l’habite ou de ses structures obsessionnelles, le son traverse le larynx comme une source fluide. Une nouvelle expérience de naissance se met en place.

Les dentifrices au fluor, les radiations, pesticides, métaux lourds, poissons à haut taux de mercure, la nourriture en conserve, les rayons X, tabac, ont une action direct sur les problèmes de thyroïde

L’activité physique, la méditation, le chant font du bien à la thyroïde

L’hyperthyroïdie

Celle-ci indique une hyperactivité de la glande thyroïde. Le  métabolisme augmente, la personne à chaud, elle transpire….comme un feu intérieur qui la dévore. En effet, le conflit qui revient le plus souvent est celui du temps, il faut faire vite, s’exprimer vite. La personne qui vit ce conflit peut avoir l’impression de ne pas être assez rapide pour mener à bien tous les évènements de sa vie soit à cause de sa propre fatigue ou de son incapacité à tout gérer, à s’organiser. La personne se sent impuissante à changer les choses. Souvent la personne est réactive et sur la défensive car il peut y avoir un risque, un danger à exprimer, à dire ou à faire ce qu’elle voudrait réellement.

Jacques Martel suggère : « Accepter que la vie ne soit pas un sprint mais un marathon dans lequel la personne réalise son pouvoir, prenne ses décisions, crée ses actions selon son discernement intérieur et qu’elle soit cocréatrice de sa vie. » 

L’hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est souvent lié à un sentiment d’étouffement, provient de l’incapacité qu’éprouve la personne à affronter une situation qui revient à plusieurs reprises dans sa vie et face à laquelle elle ne sait pas comment agir. Cela la décourage et crée une insatisfaction qui grandit. Cela peut aussi vivre dans le passé, avoir une rancune ou ressasser des problèmes et des échecs.

La suggestion de Jacques Martel : « Accepter de rester en contact avec son corps émotif et physique. Être confiant, se sentir en sécurité et ainsi, regarder la vie avec un regard neuf. Se laisser soutenir par la vie comme le vent soutient le cerf-volant. » 

Chaque cellule a un mot précis pour raconter son histoire.

*******

Thyroïde & Nutriments

L’iode est connu pour être un acteur clé & aider à convertir les hormones thyroïdiennes et à les libérer dans le corps. Outre la consommation de légumes de mer comme le varech par exemple, vous pouvez également obtenir de l’iode à partir d’aliments comme les produits laitiers crus, certains poissons sauvages et certains grains fermentés – trop d’iode peut en fait aggraver les symptômes associés aux troubles thyroïdiens.

Le sélénium est un autre micronutriment connu pour aider à équilibrer les niveaux d’hormones. Des aliments tels que les noix du Brésil, les épinards, le flétan, les sardines, le bœuf nourri à l’herbe, la dinde et même le foie de bœuf sont riches en sélénium.

Le zinc est un autre minéral nécessaire à la santé thyroïdienne, tout comme les vitamines B. Les meilleures sources pour obtenir ces nutriments sont généralement les protéines animales, ainsi que les choux de Bruxelles, les pois verts, les asperges, les pois chiches, les graines de sésame, les graines de lin, les noix comme les pistaches, le cacao et les champignons.

Art, Aysegul Armay

 

 

Respiration, Asthme & Ayurveda

image.png

Dans la tradition ayurvédique, l’asthme et ses problèmes respiratoires sont dus à un déséquilibre des intestins. Cela est dû au fait que les aliments mal digérés sont acheminés par des canaux directement dans la région de la poitrine et des poumons, entraînant une accumulation de toxines limitant les poumons. Un régime composé d’aliments hautement transformés, une digestion médiocre et des problèmes métaboliques peuvent tous entraîner l’accumulation et la dispersion éventuelle d’un aliment toxique non digéré qui irrite les voies respiratoires et déclenche une réaction inflammatoire dans le corps.

 Les symptômes les plus courants incluent:

  • Respiration sifflante
  • Essoufflement
  • Sensation d’oppression dans la poitrine
  • Toux régulière et continue

L’automne est la saison Poumons/Gros intestin

Mantra à répéter 3 fois : « J’accepte de laisser aller les résistances, de laisser couler et de m’abandonner en faisant confiance à la vie. Je suis alors plus en mesure de trouver la place qui me revient dans l’univers. Je laisse aller ce qui n’est plus bon pour moi. J’accepte d’avoir changé, évolué, j’accepte que ma vie a changé sur plusieurs aspects, que certains de mes rêves se sont évanouis et qu’il est temps pour moi de regarder vers le futur avec confiance, de prendre la place qui me revient et d’affirmer qui je suis maintenant. Je dis MERCI à tout ce que j’ai vécu jusqu’à aujourd’hui, sachant que la vie s’occupe de moi. » –

Triphala est le mélange de 3 fruits : Amalaki, Bibhitaki, Haritaki. Le triphala pris quotidiennement encourage tous les tissus du corps à libérer les toxines qui y sont retenues, sans l’effet laxatif.  1/2 c. à thé à 1 c. à thé + un soupçon de gingembre en poudre +  un soupçon de spiruline dans un peu d’eau chaude (avant d’aller au lit pour la nuit). Attendre 1 h00 entre le dernier repas et la prise de triphala.

Amalaki ou amla: Efficace en tant que rasayana pour le dosha Pitta, pour le sang, les os, le foie et le coeur. Amalaki nettoie la bouche, tonifie les dents, nourrit les os, favorise la pousse des ongles et des cheveux. il est une source naturelle et riche de vitamine C.

Bibhitaki : Tonique pour le dosha Kapha et pour les poumons. Il améliore la voix, la vue et stimule la pousse des cheveux. Il est à la fois très laxatif et très astringent, Efficace pour tous types de calcul et les accumulations de Kapha dans le système digestif, urinaire et respiratoire. Supprime aussi les parasites.

Haritaki : Régénérant pour le dosha Vata, il nourrit le cerveau et les nerfs. Régule le côlon, stimule la digestion et l’absorption, favorise la voix, la vision et la longévité. Il redresse les descentes d’organes,

En Ayurvéda, le secret des ongles sains, des os solides et des cheveux épais résident dans le gros intestin ! le gros intestin est l’une des dernières étapes du processus de digestion et d’élimination et, lorsque les déchets commencer à s’accumuler dans le côlon, cela crée de l’ama, ce revêtement de toxines empêche l’absorption et l’assimilation des nutriments essentiels pour les os, les cheveux, les ongles. Lorsque le triphala est pris régulièrement, des selles complètes et régulières deviennent la norme, et le côlon est capable de recevoir tous les nutriments nécessaires à une santé vibrante et à une beauté radieuse.

Pendant la saison des allergies, en cas de constipation, de diarrhée ou alternance des deux ou de problèmes respiratoires, le triphala est parfaitement adapté pour soutenir une réponse allergique saine et pour soutenir l’ensemble du système digestif et respiratoire, car il équilibre efficacement les trois doshas.

Pour prendre RV : Ayurvéda selon les saisons & Thérapie par le son, écrivez-moi : ayungdari@hotmail.com

Parasite, candidose

flower.jpg

Parasite, candidose….
À force de vouloir toujours redevenir plus blanc que blanc, on finit par perdre toute couleur, on n’est plus visible, on ne prend plus sa place. Y aurait-il une forme de dépression là-dessous ? L’albumen, c’est le blanc de l’œuf, quand on a enlevé le jaune, la vie : mémoire d’IVG et programme de mort dans la famille. Reste la culpabilité, qui doit être effacée aussi, sous peine de réactiver continuellement le conflit.

Notre cerveau biologique choisit l’organe dont la fonction correspond exactement au besoin pour compenser notre « insatisfaction » ou notre problématique existentielle.
Le décodage va utiliser notre base biologique qui permet de cibler instantanément le type de problème et de retrouver rapidement son origine en « voyageant » avec le ressenti. Nous pensons, nous ressentons, nous agissons face aux événements de la vie.
Nos cellules ne réagissent pas en mode de pensée et ne juge pas ce qui est bien ou mal, et ne mentent pas car elles ne pensent pas mais sont dans le ressenti.

Pour la candidose : « la perte de sa place », dans le travail ou dans la famille ou perte de l’être aimé. Cela fonctionne de cette façon: si on laisse notre place vacante, et bien notre territoire est colonisé par la prolifération de champignons qui vont agir comme des colons qui vont occuper cet espace en le «sur peuplant »et en exterminant les occupants habituels. Cela nous fait dire que la nature à horreur du vide ! La situation originelle face à laquelle nous n’avons pas eu moyen d’agir efficacement, fait réagir nos pensées qui vont s’embrouiller, l‘émotion va nous envahir et la croyance va s’installer. Exprimer et mettre à jour un conflit qui est enfoui en nous, et qui induit des croyances limitantes.
Quand le sentiment est exprimé (celui-ci n’est donc plus imprimé au niveau de la cellule), cela va laisser la place à de nouvelles expériences qui vont aider la personne à devenir elle-même co-créatrice de sa vie car elle met à jour sa problématique et solutionne son conflit. Ce qui est magique, c’est que sans intervention extérieure, la candidose va disparaître comme elle est venue.

« Le sucre, c’est l’apprentissage de l’autonomie »
La glycémie peut presque être considérée comme un équivalent de la valeur du moi, dans le sens de la capacité à avoir une existence autonome.
Le besoin de sucre étant la représentation du manque de douceur dans les émotions que l’on vit.

Candidose = candide / ose. Désir, peur, ressenti conflictuel d’être trop candide pour oser être candidat(e) au jeu, à un poste. Celles et ceux qui ont peur de remettre leur candidature, de peur qu’on les repère et qu’on les prenne, ce qu’ils désirent en secret. La maladie est la solution parfaite du cerveau pour que le (la) candide ose s’intégrer au jeu (intestin) et prendre sa place. Le mot candidat désigne celui ou celle qui postule à une place, une fonction, un poste, un titre, un diplôme, qui pose sa candidature. L’origine du mot vient du fait qu’à Rome les candidats aux fonctions publiques s’habillaient en blanc. Il faut être pur(e) pour être candidat(e). « Candidus » signifie aussi éblouissant, éclatant, clair, radieux, heureux, favorable, franc, loyal : c’est pour retrouver toutes ces vertus, pour soigner sa dévalorisation et sa culpabilité, qu’il faut repasser par la page blanche (album = livre blanc), pour recommencer à écrire sa vie sous de meilleurs auspices. Mais la page blanche est elle-même source de stress, le grand stress de l’écrivain face au vide. La personne qui souffre de candidose est alors aux prises d’une double contrainte négative : soit la nécessité d’effacer les traces d’une honte familiale, soit le vide de la page blanche.
– il y a un lien avec la mort et le pardon, par exemple un avortement non pardonné, ou un deuil complet qui n’a pas pu être fait (la rancune est restée) ;
– il y a une notion d’exclusion, de rupture, une rupture affective ou sexuelle ou liée à une nouvelle identité (la localisation nous apportera des précisions : anus, voies génitales,…) ;
– si l’on combine les deux, cela peut être aussi une rancune par rapport à une rupture, ou quelqu’un qui a été exclu dans la mort ou à cause de la mort.

Au niveau Alimentation

Alimentation trop acide, stress, antibiotiques à outrance, pesticides, métaux lourds (incluant les vaccins), manque de sommeil, manque de vitamine D, notre flore intestinale peine et notre feu digestif devient de plus en plus faible ou une condition ama issue de l’accumulation d’une masse alimentaire non digérée dans les intestins. Aux États Unis, la consommation de sucre est presque de 70 kg par année. Les pays européens consommeraient 35 kg de sucre par année, contre 1kg au début du 20ème siècle.

Les symptômes d’une infection parasitaire peuvent varier considérablement. De nombreux symptômes communs incluent:

gaz, ballonnements
douleur abdominale ou crampes
constipation ou diarrhée
Légère fièvre
douleur dans le foie ou la vésicule biliaire
Nausée
Mauvaise haleine
fatigue ou faible énergie chronique
manque d’appétit
mauvaise digestion ou digestion variable
sensation de lourdeur, d’embonpoint
émaciation extrême
Pied d’athlète
Couche blanchâtre sur la langue
Démangeaisons (anus, scrotum, pénis)
Infections vaginales,
Endométriose
Diminution de la libido
Symptômes pré-menstruels
anémie
déprime
infections à champignons sous les ongles
Hypersensibilité (humeur fluctuante, anxiété, peur, céphalées répétées….)
Faiblesse immunitaire (asthme, rhumes à répétitions, eczéma, infections de la gorge, pellicules….)
Allergies alimentaires
cycles menstruels irréguliers
douleurs articulaires, notamment aux épaules et aux genoux
une forte allergie aux acariens, lui causant des démangeaisons sur tout le corps
une forte mycose vaginale
Oppressions respiratoires passagères
Manque de souffle ou palpitations

Les parasites créent des déchets sur lesquels la levure se nourrit, tandis que la levure fournit un environnement humide idéal pour la prolifération des parasites. Il n’est donc pas rare de devoir débarrasser le corps des parasites et de la levure. Le protocole de traitement ayurvédique peut être utilisé pour traiter à la fois les levures et les parasites.

En Ayurvéda, l’intestin grêle est le siège deAgni (le feu digestif), l’intestin grêle est appelé grahani en sanskrit « ce qui saisit les choses ». Le feu digestif a une double action : Il aide à extraire l’essence des aliments. Puis détruire toutes les bactéries ou autres éléments pathogènes présents dans ces mêmes aliments. Pour faire son travail, il a besoin d’une chaleur harmonieuse, si Agni ne fonctionne pas correctement, la digestion est entravée, les toxines pénètrent dans le corps par l’appareil digestif entraînant un manque de résistance et une diminution de la fonction immunitaire. Cela se manifeste pas des indigestions chroniques et des dysfonctionnements digestifs (diarrhée, constipation, flatulences, manque d’appétit, appétit excessif ou une alternance de tous ces symptômes, candidose, allergies alimentaires, hypoglycémie, tâches ou stries sur les ongles …)

Pour la candidose ou parasites, il faut tonifier l’énergie interne :

  • Ampoules de 3 champignons : Shiitake + Reishi + Maitaké (Marque SuperDiet)
  • Teinture de propolis verte
  • Chlorophylle magnésienne pure
  • Extrait de pamplemousse
  • Astragale, shisandra
  • Extrait de feuilles d’olivier (anti-fongique et anti-bactérien)
  • Triphala tous les soirs avec un soupçon de gingembre et de
  • Vitamine B12

Les régimes trop complexes, trop chauds, trop froids, composés d’une trop grande quantité d’aliments crus ou trop cuits, d’un excès alimentaire ou de jeunes réguliers, d’un excès de pollution, de se nourrir d’aliments dévitalisés, d’une consommation excessive de stimulants, d’antibiotiques, de purgatifs, de lavages du côlon, de médicaments ou drogues ainsi que d’un excès de stress, de choc émotionnels ou d’hypersensibilité entraînement des faiblesses de l’intestin grêle.

Alimentation

  • Éviter d’une manière générale les aliments traités, raffinés, sucrés, préparés avec de la levure et des ferments ainsi que le café et l’alcool
  • Évitez les poissons fumés ou viandes fumées
  • Évitez les arachides ou le beurre d’arachides (trop humide)
  • Supprimer les sucres simples (glucose, dextrose, fructose, lactose)
  • Éliminer le lactose des produits laitiers
  • Éliminer le gluten
  • Éviter La plupart des fruits, en particulier les fruits très «doux» comme le raisin, la pastèque, les dates et la mangue, ainsi que d’éviter tous les fruits secs, les smoothies qui contiennent des niveaux plus élevés de sucres.
  • Éviter miel, sirop d’érable, jus de fruits frais et fruits acides ainsi que les fruits séchés, crème glacée, biscuits, pâtisserie, smoothie.
  • Éviter pommes de terre douces, pommes de terre, courges qui sont trop sucrées.
  • Privilégier les produits complets et issus de l’agriculture biologique
  • Consommer préférentiellement : riz, orge, millet, sarrasin, amarante, avoine sans gluten, orge, œufs, volailles (poulet, dinde, canard), poissons frais (poissons gras), algues, légumineuses, légumes (sauf ceux trop sucrés), fruits (1 seul par jour si l’état de l’intestin le permet)
  • Modérément : noix, avocat, huiles
  • Adzuki & Mungo sont d’excellentes légumineuses.
  • Légumes : Kale, persil, chou vert, épinard, panais, betterave, carotte
  • Miso autant pour son aspect protéiné que son complexe de vitamine B que son aide pour la flore intestinale
  • Choucroute crue pour la flore intestinale
  • Umeboshi le matin au lever dans de l’eau chaude
  • Consommer des épices : gingembre, poivre long, trikatu (3 poivres), cannelle, curcuma.
  • Buvez de l’eau chaude + gingembre ou eau chaude + astragale
  • Hydratez vous avec de l’eau pure, sans chlore
  • Préparer un mélange digestif

Mélange digestif pour Vata & Kapha : 1 c. à thé de grains de poivre noir + 1 c. à thé de poivre long + 1 c. à thé de graines de cumin + 1 c. à thé de grains de cumin noir + 1 c. à thé de thym indien (ajwan) + 1 c. à thé d’assa-foetida + 1 c. à thé de gingembre en poudre + 1/2 c. à thé de sel d’Himalaya.

Faire griller les 2 poivres, les 2 cumin, et le thym indien. Réduisez les en poudre et ajouter le sel et le gingembre en poudre. Faire fondre 3/4 c. à table le ghee et dès qu’il est fondu, ajoutez l’asso-foetida et mélanger régulièrement. Dès qu’une pâte se forme, fermez le feu. Incorporez ce mélange aux autres épices moulues et consommez 1/2 c. à thé du mélange en début de repas avec un peu d’eau chaude.
Commencer par préparer du babeurre indien : 1 tasse d’eau + 1 tasse de yogourt frais. mélanger le tout et épicé le de gingembre, de cumin, d’assa-foetida ou de coriandre. 3 à 5 tasse par jour. Vous pouvez faire un jeûne de babeurre pendant 3 jours
Puis ensuite, 3 à 5 jours de Kitchari ou de soupe d’orge.
Rythme de vie : Massage à l’huile chaude, réflexologie, shiatsu, acupuncture, fasciathérapie, aromathérapie, promenade dans la forêt, respiration…des pratiques simples qui vous font du bien & permettent au corps de relâcher le stress. Évitez les parfums chimiques ou autres polluants ménagers. Prenez plaisir à aller vous coucher avant 11h00. Nettoyer bien votre chambre et votre literie. Aérez vous.