Le foie, symbolique et plantes

Le Foie exprime essentiellement le siège de la puissance divine. Du mot latin fides – se fier à, faire confiance, et du mot grec pistis – adhésion. 

Chaque cellule de notre corps a un flux positif et négatif, comme une batterie. Lorsqu’il y a une perturbation dans le champ électromagnétique de nos cellules, il est facile de détecter les parasites, y compris les vers, les champignons, les bactéries, les parasites microscopiques et les virus. En prenant soin de notre foie, on neutralise le stress environnemental, on restaure le pouvoir digestif et cela a impact sur notre énergie et nos émotions. Dans le taoisme, l’aspect spirituel du foie est appelé le Hun – c’est l’âme énergétique. Elle est liée à notre mise à la terre, à cette capacité qui relie toute la vie. L’énergie du Hun se déplace des yeux, à travers le foie, puis le monde avec puissance, pour éclaircir et ouvrir notre chemin à travers la manifestation. C’est une énergie créatrice dirigée. Le foie est une question de vision (intérieure et extérieure)- Il régit le but de notre âme et la façon dont nous voyons, dirigeons et parcourons notre chemin sur cette Terre; vision, direction, expansion DE L’ÂME SUR TERRE.

Le foie touche la façon dont nous nous relions aux autres, à la fraternité, à la sororité… si le foie retrouve toute sa grandeur, il délie la poitrine, libère le cœur, les poumons ainsi que la rate. 

……………………….

L’ANATOMIE PHYSIQUE/ÉMOTIONNELLE DU FOIE 

LE FOIE est en lien avec toutes personnes ou évènements qui vient toucher en soi la sous-évaluation, la dévalorisation, le sentiment de dépréciation.  

Notre foie est l’un des organes les plus vitaux du corps ; Communément appelé « filtre », le foie est en réalité plus subtil et sophistiqué qu’un filtre passif. Chaque goutte de sang dans votre corps se déplace dans votre foie, sans être filtré, mais restauré.

Il joue un rôle clé dans notre digestion ; régule les taux de sucre, de cholestérol et d’hormones ; métabolise les graisses, les protéines et les glucides ; stocke les vitamines et des minéraux ; rééquilibre l’appétit, le cycle du sommeil, les hormones ; Diminue l’inflammation et les douleurs musculaires et détoxifie notre sang. 

Pensez au foie comme centre de recyclage. Lorsque le sang circule dans le réseau complexe de cellules qui composent le foie, il est soigneusement examiné. Les sous-produits métaboliques, hormones, cholestérol, vitamines, minéraux, enzymes, bactéries, particules virales et tous les détritus chimiques de la vie qui sont dans le sang sont jugés : certains sont autorisés à rester, d’autres à être recyclés ou supprimés. 

Le foie stocke très peu. Il produit de la bile, qui est stockée dans la vésicule biliaire. Avec les Reins, il crée les vitamines A et D et stocke ses produits liposolubles. Et, bien sûr, le foie cache l’énergie inutilisée des aliments sous forme de sucre.

Les produits chimiques, cependant, ne s’accumulent pas dans le foie. Le foie envoie les produits chimiques non utilisés solubles dans l’eau, tels que l’ammoniac, aux reins pour qu’ils soient excrétés. (Pour avoir une idée de la vitesse à laquelle cela se produit, mangez des asperges, qui contiennent un produit chimique naturel nocif, et remarquez l’odeur de votre urine). Le foie emprisonne les produits chimiques solubles dans l’huile en les verrouillant dans les cellules graisseuses, ou en les excrétant dans le lait maternel, le sperme, les décharges vaginales, les larmes.

Incroyablement régénérateur, son renouvellement cellulaire complet a lieu en 6 semaines. 2ème plus grand organe, après la peau, Le foie est une glande du cerveau reptilien, il contient 7 fois plus de cellules que ses besoins minimum. C’est ce qui lui permet de se reconstruire s’il est endommagé, à condition qu’il en reste 1/3 du volume total. Il travaille de nuit, de 23h00 à 3h00 du matin.

……………………………………….

FOIE & LA MISE À TERRE DE NOTRE SANG PENDANT NOS LUNES 

Le foie régit physiologiquement la mise à la terre de notre sang pendant les menstruations, la mise à la terre de notre tube digestif pour déplacer la nourriture vers le bas et vers l’extérieur, et la mise à la terre du plaisir et de la sensation à travers les organes génitaux et vers le bas. À bien des égards, le foie est responsable de la direction de tous les organes et de l’énergie dans le corps – et est souvent appelé le général ou directeur du corps en médecine chinoise. 

Cela est dû à la capacité de déplacer l’énergie de l’âme et l’élément vivifiant de notre énergie sexuelle / spirituelle à travers notre corps pour générer la santé, la guérison, le nettoyage et la beauté, ainsi que générer et organiser nos désirs et nos visions dans des plans et des actions ciblés. Débalancé, le foie peut devenir jaloux, colérique, faire des projections, souffrir de douleurs menstruelles, avoir les yeux rouges et secs, et se sentir fatigué. 

Le canal hépatique est soutenu par des mouvements puissants qui ouvrent la base du corps, descendent, se fondent et ouvrent l’énergie de vision vers l’extérieur – comme Kali, posant son pied, avec ses pouvoirs de compassion et de création. Une déesse accroupie avec les mains en position de prière, nous permet de nous étirer dans notre force somatique, de recevoir du soutien et de respirer à travers notre corps, et d’envoyer de l’énergie par les pieds et le vagin.

PRATIQUE : Posez vos mains sur le Foie, et sentez une lumière dorée sous vos mains. Maintenant, visualisez une autre source de belle lumière dorée de cette source dans votre foie. À l’expiration, utilisez vos mains pour expulser toute énergie stagnante, en la guidant avec vos mains et respirez votre corps, hors de votre vagin et à travers les gros orteils. Imaginez cette lumière dorée pure effaçant toute stagnation ou frustration le long de ce canal, purifiant votre chemin, ancrant votre désir. 

En médecine taoïste, on travaille le Foie avec le Yoni Egg

Le Foie nous pousse vers notre idéal, nous pousse vers notre Essentiel. 

……………………………………………

HUILES POUR LE FOIE

Les huiles sont vitales pour notre santé, fournissent des nutriments essentiels à notre intestin et à notre corps, elles contribuent également au bon fonctionnement hormonal et cérébral. 

Huiles pour les salades, pour vinaigrettes, pour arroser sur un plat : Huiles de noix, huile de lin, huile d’olive extra vierge et première pression à froid, l’huile Sacha Ninchi

Huiles pour la cuisson : Ghee, huile d’avocat, huile de sésame, huile de pépins de raisins, huile de tournesol.

……………………………………………..  

HERBES ET PLANTES POUR LE FOIE

  • GARCINIA CAMBOGIA (Garcinia cambogia) : Peut non seulement prévenir l’obésité, réduire le cholestérol et les triglycérides, tout en renforçant le système immunitaire.  
  • CURCUMA (Curcuma longa) : Un pigment trouvé dans le curcuma connu sous le nom de curcumine lui donne une teinte richement lumineuse. Aide à prévenir les dommages causés par les radicaux libres, ce qui aide également en cas de maladies cardiaques. Le curcuma possède des propriétés antibactériennes, antmicrobiennes, anti-inflammatoires. Des études montrent qu’il réduit le cholestérol et les triglycérides, améliore la tension artérielle, améliore la santé du cerveau et l’humeur. Le curcuma a besoin de poivre et de gras pour une meilleure absorption.
  • GINGEMBRE (Zingiber officinale) : Cette super racine est l’ultime anti-germes, virus et bactéries de la nature. Avec des composés actifs qui empêchant la croissance des bactéries buccales, non seulement le gingembre maintient votre bouche en bonne santé, mais il calme également les nausées, apaise les muscles endoloris, atténue les symptômes de l’arthrite. Aide en cas de douleurs menstruelles/crampes menstruelles, pour le cholestérol, les indigestions, l’hypertension artérielle, les maladies pulmonaires et cardiaques.
  • HIBISCUS (Hibiscus sabdariffa) : Bien-aimée dans le monde entier, la fleur d’hibiscus est connue pour sa capacité à abaisser la tension artérielle et le cholestérol et à prévenir l’obstruction des artères. Diurétique antidiabétique et anti-vieillissement. On l’utilise aussi pour abaisser la température corporelle, pour les intoxications alimentaires, le paludisme, les infections parasitaires.
  • CANNEBERGE (Hibiscus sabdariffa) : Aide à éliminer les toxines du corps en détoxifiant le foie, grâce à ces niveaux élevés d’antioxydants. La canneberge séchée n’a plus ses bienfaits.  

Carences nutritionnelles & les effets sur le corps

Les carences nutritionnelles sont incroyablement courantes à notre époque moderne. Les fruits et légumes sont cultivés dans des sols pauvres en éléments nutritifs, les eaux manquent de richesse minérale. Bon nombre des symptômes que nous ressentons sont liés à de simples carences nutritionnelles. Le stress (physique, émotionnel, environnemental, nutritionnel) et une alimentation manquant de prana sont les facteurs les plus courants à l’origine de carences.

Ce n’est pas parce qu’un symptôme est courant que cela est normal et que nous devrions simplement vivre avec. Par exemple, plus nous avons une carence en zinc longtemps, plus une variété de problèmes commenceront à survenir, tels qu’une fonction thyroïdienne médiocre, des problèmes de peau, une cicatrisation lente des plaies, des cheveux clairsemés, etc.⁠

Tout est inter-connecté, et le corps nous communique ses besoins….comment l’écouter ?

Vertiges = Manque de fer, de vitamines B

Fatigue = Manque de vitamines B, fer, iode⁠

Anémie = fer, vitamines B, vitamine C, B12⁠

Insomnie = Manque de vitamines B, magnésium, vitamine D, calcium⁠

Bourdonnements d’oreilles = Manque de B12⁠

Engourdissement, picotements dans les mains et les pieds = Manque de B12⁠

Constipation = Manque de magnésium, iode⁠

Taches cutanées = Manque de vitamine C⁠

Cheveux cassants = Manque de vitamines B, vitamine E, silice⁠

Saignement des gencives = Manque d’acide folique⁠

Gingivite = Manque de vitamine C⁠

Cheveux fins = Manque de sélénium⁠

Battements cardiaques irréguliers = Manque de calcium, magnésium⁠

Problèmes de thyroïde = Manque d’iode⁠

Problèmes vasculaires, varices, varicosités = Manque de vitamine C (joue un rôle crucial en ce sens qu’elle renforce les parois de nos veines) ⁠

Symbolisme, Poumons

La saison du Poumon/Gros intestin est l’automne – Sa planète est Vénus – Son élément, l’Eau –

Proche du monde céleste, le Poumon vibre au diapason de l’unité cosmique. L’énergie du poumon favorise le centrage. A la naissance, avec la première aspiration d’air les poumons s’activent. Le sens lié au poumon est le nez…. »je sens ». 

Les Poumons,c’est prendre conscience que l’on existe, c’est accepter de vivre ses aspirations profondes. C’est Inspirer la vie, l’amour, transmuter et rendre à l’univers ces sentiments négatifs qui empêchent d’être soi-même (soi m’aime). La question rattaché aux Poumons : Quelle est ma valeur ?

Le symbolisme du Poumon : Cet organe double symbolise le lieu privilégié des échanges entre les deux infinis. Il évoque une paire d’ailes exprimant le désir d’envol, le goût de vivre, le besoin d’espace et de liberté, l’inspiration, la finesse et la douceur, la sollicitude.  Il oppose au cœur une résistance utile pour pondérer la force et le courage du héros, lui donnant la grâce.  Il aide le cœur à reconnaître la légitimité de la présence de l’autre (assimilation de l’altérité), développant le sentiment du (toi) ou l’intérêt pour autrui.  Indice de beauté et de charisme.  On l’associe diversement à la pénétration, à la créativité, à l’inspiration.  Il peut révéler le degré de suffocation.

Les affections aux poumons renseignent sur une difficulté à reconnaître l’existence de l’autre comme légitime, à accueillir la différence, la marginalité.  Difficulté à garder son point d’appuis et ses opinions.  On accepte trop facilement les points de vue étrangers.  Difficulté à rester fidèle à soi-même, se donnant trop aux autres ou leur accordant trop d’importance.  Incapacité de dialoguer avec la vie, de prendre ce qu’elle donne et de le partager, de recevoir et de donner.  Sentiment de privation ou de limite dans sa vie personnelle.  Refus d’accepter une situation, de poursuivre son propre destin.  Conscience bloquée par le chagrin et la tristesse.  Rythme intime perturbé.  Difficulté à se protéger contre le monde extérieur;  à cicatriser ses plaies ;  à trouver des réactions adaptées face aux agressions réelles ou imaginaires. On ne tient pas à guérir d’une certaine tristesse, de rancunes ou de rancœurs;  on refuse d’oublier et de pardonner;  on souhaite régler des comptes et se venger.  On vit dans la mélancolie, le chagrin, la solitude.  On entretient le pénible souvenir d’une perte.

…………………………..

Le symbolisme du gros intestin :  Transit des matières nourricières parmi lesquelles il faut faire le tri selon ce qui est utile ou inutile à l’alimentation de l’organisme.  Il traduit la capacité d’utiliser ou non une idée ou une expérience pour en retirer ce dont on a besoin, ce qui est évolutif.  Il exprime son degré d’aptitude à relâcher ou laisser aller ce qui n’est plus utile ou nécessaire.  Il est relié à l’avoir, à l’esprit de possession, à l’acquisivité.

Les affections du côlon dénotent une profonde culpabilité qui prend racine dans l’enfance : on se sent coupable de la douleur ou de la souffrance des autres;  on se met tout sur le dos, on se croit foncièrement mauvais ; on ne prise pas l’autorité (révolte et anarchie);  on a peur d’être rejeté, oublié, négligé.  On retient les choses, on les empêche de partir;  on a peur de manquer de quelque chose, de se tromper, d’abandonner;  on a du mal à oublier les mauvaises expériences;  on garde et rentre ses colères;  on refuse certains vécus.

……………………….

Santé intestinale & L-Glutamine

lglutamine

Nous sommes tous nés avec des cheveux microscopiques à l’intérieur de notre tractus intestinal. Ces poils aident à protéger les bactéries bénéfiques. La santé intestinale est directement liée à notre bien-être physique et psychologique (débalancement hormonal, prise de poids, dépression, clarté d’esprit, anxiété…). « Une mauvaise santé intestinale est liée à «des connexions neuronales anormales, une atrophie cérébrale, des déséquilibres hormonaux et une inflammation cérébrale» (Bindemann et al, 2018).

L-GLUTAMINE est l’acide animé le plus abondant trouvé dans le corps – stocké principalement dans les muscles et les poumons. Parce que votre corps peut synthétiser sa propre glutamine, il est considéré comme un acide aminé non essentiel. La glutamine soutient votre système immunitaire, la réparation des tissus, la fonction cérébrale et la digestion.
Nous avons besoin de glutamine pour le fonctionnement quotidien de base, et parce qu’elle est conditionnellement essentielle, en période de stress, le corps utilise nos réserves de L-Glutamine.

Carence en L-glutamine
Certaines des raisons pour lesquelles une personne peut présenter une carence en L-glutamine sont :

  • Choc ou stress extrême
  • Traumatisme
  • Infections majeures
  • Entraînement ou exercice intense (entraînements, marathon…)
  • Radiothérapie
  • Chimiothérapie
  • Troubles immunitaires
  • Troubles gastro-intestinaux chroniques, tels que la maladie de Crohn, l’œsophagite, la maladie inflammatoire de l’intestin
  • Manque de L-glutamine dans l’alimentation

Certaines sources alimentaires de L-Glutamine comprennent :

  • Poisson (crabe, crevette, saumon
  • Boeuf nourri à l’herbe
  • Foie
  • Oeufs
  • Fromage ricotta
  • Légumineuses
  • Famille des choux (choux de Bruxelles, chou, Kale….)
  • Épinard, persil
  • Aliments fermentés

De nombreux légumes à feuilles crus ont des niveaux élevés de glutamine. La chaleur détruit la glutamine, alors mangez des légumes riches en glutamine crus, si possible.

La manière dont l’intestin utilise la L-glutamine est démontrée par les effets puissants de la L-glutamine pour restaurer la microflore dans l’intestin. La L-glutamine aide à renforcer la barrière intestinale, à diminuer l’inflammation et à créer une défense plus forte contre les toxines quotidiennes. Lorsque des problèmes intestinaux se produisent, la glutamine dans l’intestin est utilisée pour restaurer la microflore et atteindre l’homéostasie. C’est alors que la supplémentation peut être bénéfique, car elle peut nous aider à récupérer en période de stress.

Voici quelques exemples de situations pouvant justifier une supplémentation en L-glutamine:

  • Maladie chronique
  • Après un gros stress ou traumatismes
  • Dépendances (alcool…..)
  • Immunité faible
  • Chimiothérapie
  • Troubles intestinaux inflammatoires (constipation, diarrhée, côlon irritable, perméabilité de l’intestin…)
  • Insomnie
  • Dépression / Anxiété
  • Entraînement intensif
  • Fatigue surrénale
  • Problèmes digestifs
  • Allergies
  • Prise de poids soudaine ou difficulté à perdre du poids
  • Débalancement hormonal

 

Le ventre, siège de l’âme

 

belly.jpg

Lieu de l’enveloppe originelle, du repli, du bien-être, de la ré-assuance, racine de vie, siège de l’âme, le ventre est le symbole du Féminin (autant chez la Femme que chez l’Homme), il est ce centre de vie instinctive et intuitive, le symbole de la Mère Terre. Il est aussi le lieu de l’indicible, de la confusion, de l’emprisonnement….

Le ventre et le cerveau, les mêmes circonvolutions. Pour les tribus africaines, le ventre est le siège de la douleur autant physique que morale, du secret et de la parole. Pour les asiatiques, le ventre est le lieu des émotions des 5 éléments. Notre ventre est un réservoir de l’énergie vitale.

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), le gros intestin est couplé avec le poumon,  ils sont liés à l’élément Métal. Au niveau psychique, le poumon amène les capacités de trancher avec tout ce qui n’est plus juste pour soi (relation, travail, comportements…), de délimiter un espace physique, émotionnel et psychique et d’incarner les énergies dans la matière. Le Gros Intestin assure la fonction d’élimination, sur le plan émotionnel on retrouve souvent la peur de clôturer une situation, la difficulté à accepter les changements, et sur le plan mental, on peut rencontrer de fortes résistances par l’entêtement, et des croyances rigides. Emotionnellement, le déséquilibre de ce couple peut s’exprimer par de la tristesse.

Quant à l’intestin grêle il est couplé avec le coeur, relié à l’élément Feu. Le grêle aide le Coeur en di-gérant les trouble provenant de l’alimentation, de l’émotionnel, et des pensées qui pourraient venir parasiter le Coeur. L’intestin grêle peut avoir une mauvaise motilité, vitalité (sur le plan physiologique), être encombré de mémoires de tristesse de séparation, ou encore contenir des concepts mentaux rigides. Il est alors essentiel de déceler ces contenus et de les clarifier. Le déséquilibre du couple coeur/intestin grêle peut empêcher la joie de s’exprimer.

Dans la médecine traditionnelle indienne, l’intestin grêle correspond au 2ème chakra & et le côlon au premier chakra.

Notre intestin a son propre esprit, jouant un rôle important dans notre santé physique, émotionnelle et mentale. Nous pouvons utiliser la sagesse de l’intestin pour assurer la guérison et le bien-être général. La médecine chinoise nomme l’intestin «le cerveau abdominal» et le désigne comme une entité de pensée et de sensation dans le corps humain.

……………………………………..

Le microbiote est unique pour chacun, comme une empreinte digitale 

80% de notre système immunitaire se trouve dans le microbiote (flore intestinale). Logé dans les intestins, la bouche, les organes génitaux et le nez, cet ensemble de micro-organismes joue un rôle essentiel dans presque tous les processus,  notamment à digérer vos aliments, à fabriquer des vitamines, à produire différents neuro-transmetteurs, à maintenir un poids santé et à influencer notre santé physique, mentale et psychique.

Lorsque le microbiote est équilibré, vous restez en bonne santé, vous êtes de bonne humeur et vous avez beaucoup d’énergie. Lorsque le microbiote est déséquilibré : prise de poids, diabète, brouillard cérébral, anxiété, dépression, maladies auto-immunes, allergies, débalancement hormonal…

Notre microbiote change constamment : selon les heures de la journée, notre alimentation, les saisons, les évènements, les émotions. Si vous vivez un événement stressant, en 24 heures, votre microbiote aura changé.

Plus le microbiote est en santé, plus nous produisons de la sérotonine.

90% de la sérotonine, notre neurotransmetteur bien-être, est produite dans l’intestin.

Il convient également de noter que les espèces de bactéries dominantes sont très stables chez un adulte en bonne santé.

Ils ont un rôle majeur dans notre santé et notre bien-être

Rôle dans la digestion :

  • Le microbiote décompose divers composés alimentaires (fibres, acides aminés, etc.) qui sont fermentés, produisant des gaz et principalement des acides gras qui agissent comme nutriments pour les cellules intestinales. Ils puisent dans eux l’énergie nécessaire à leur entretien et à leur renouvellement. L’intégrité de la muqueuse est ainsi préservée.

Un soutien pour le système immunitaire et nos défenses naturelles :

  • Protéger le tube digestif contre la colonisation par des microbes pathogènes: c’est « l’effet barrière ». Le microbiote peut également décomposer les toxines produites par les agents pathogènes.
  • Développement et maturation du système immunitaire. L’intestin abrite 60% à 70% de nos cellules immunitaires. Le microbiote est essentiel à la formation puis au fonctionnement de l’immunité intestinale et générale.

Rôles physiologiques & métaboliques 

  • Le microbiote joue un rôle dans l’absorption des glucides et des acides gras, dans le stockage des graisses et dans la régulation de l’appétit …
  • Il produit des substances actives dans le cerveau: le microbiote produit les mêmes neurotransmetteurs que le cerveau; cela fait partie du dialogue entre le cerveau et l’intestin.
  • Il produit des vitamines, le groupe B et la vitamine K.

…………………………………….

Comment ré-éequilibrer le microbiote ? 

  • Faites un exercice plus doux; un effort violent déstabilise la flore;
  • Prenez du temps au grand air
  • Prenez votre temps pour bien mâcher et bien digérer;
  • Évitez les excès (sucre = fermentation +++, protéines = putréfaction +++, gras trans et édulcorants = perturbation ++++ de la flore).

Régénérez votre flore avec de « bons » ferments lactiques

Les ferments lactiques, également appelés probiotiques vivants, sont comme «des micro-organismes, qui, lorsqu’ils sont consommés en quantité suffisante, produisent un effet bénéfique sur la santé de l’hôte». Ils traversent le tube digestif et influencent le microbiote et la muqueuse intestinale.
Les bactéries lactiques (transformant les «sucres grossiers» en acide lactique, d’où le nom) font partie des principales catégories de probiotiques. Les lactobacilles et les bifidobactéries sont les plus fréquemment utilisés.
Mais toutes les souches n’ont pas les mêmes propriétés. Certains aident à rééquilibrer notre flore intestinale, d’autres améliorent le transit, favorisent l’absorption des minéraux et des vitamines et d’autres encore renforcent le système immunitaire.

Leur effet dépend donc de la souche des bactéries et également de la dose qui, pour être active, doit être d’au moins un milliard de bactéries.

Prendre soin du microbiote par l’alimentation

Les habitudes alimentaires ont un impact important sur la composition du microbiote intestinal dès les premières années de la vie. En conséquence, la composition du microbiote chez les bébés allaités est plus riche en bactéries lactiques et bifidobactéries que celle des bébés nourris au lait maternisé ; le microbiote variera également selon que vous suivez un régime végétarien ou mangeur de viande.

Une « bonne » flore se caractérise à la fois par sa diversité bactérienne et sa quantité

Certains aliments vous permettent de maintenir un microbiote équilibré :

Les fruits et légumes, sources de fibres alimentaires, qui agissent donc sur les bactéries – notamment les bifidobactéries – pour le processus de digestion. Privilégiez ceux à effet prébiotique, à savoir qui servent de nourriture aux bactéries du microbiote leur permettant de se multiplier: artichaut, asperge, banane, figue, topinambour, partie blanche de poireau, ail des bois….

Aliments riches en ferments lactiques naturellement présents dans la choucroute crue, le yaourt, le lait fermenté (ribot, kéfir), le fromage fermenté …

………………………………………

Le petit intestin ou intestin grêle incarne un mécanisme interne de connaissances. Il isole les nutriments constructifs et les émotions de soutien des toxines distrayantes et des émotions non favorables. Les scientifiques modernes confirment maintenant les anciennes connaissances de la Médecine Traditionnelle Chinoise et affirment que la racine des mystérieuses sensations «intestinales» se trouve dans un réseau de neurones qui tapissent notre canal alimentaire (intestin). Ils l’appellent «le deuxième cerveau» et font référence au système nerveux entérique.

Le cerveau crânien et le cerveau abdominal proviennent du développement fœtal à partir de tissus appelés crête neurale. Ils sont reliés par un groupe de fibres nerveuses appelé nerf Vagus. Les deux cerveaux collaborent l’un avec l’autre fournissant un spectre complet de sagesse de survie.

  • Le cerveau crânien contribue à la sagesse intellectuelle et à l’intelligence mentale.
  • Le cerveau abdominal offre une sagesse instinctive et une intelligence émotionnelle.

Le «Shen» du cœur – semblable au nerf vague – forme une connexion entre le cerveau pensant et le cerveau instinctif. Le méridien de l’intestin grêle crée une autre interaction entre la tête et l’intestin car il coordonne l’activité de la mâchoire avec la valve iléo-caecale. L’intestin grêle incarne le cerveau abdominal et le cœur abrite le «Shen» ou «esprit». Cet aspect éthéré subtil de notre être régit notre esprit, notre conscience, nos émotions, nos pensées, notre créativité et notre mémoire. Il régit également l’état de relaxation pendant le sommeil. Il permet donc aux systèmes vitaux du corps d’accomplir leurs tâches. Le nerf Vague, comme Shen du coeur, forme une connexion entre le cerveau pensant et le cerveau instinctif. Il détend le cerveau crânien et le SNC, permettant au cerveau abdominal et au Système Nerveux Entérique de gouverner les fonctions des organes internes pour maintenir la vie. La fonction du Shen, qui est de fournir une relaxation et un sommeil réparateur, est fondamentale pour notre santé et notre bien-être.

Selon la philosophie taoïste, le stress et les émotions bloquées forment des nœuds physiques dans l’intestin grêle. 

Le méridien de l’intestin grêle commence dans la profondeur de l’abdomen, s’écoule superficiellement à travers la partie extérieure du bras et se termine à la mâchoire. L’acte de mâcher initie l’activité de la valve iléo-caecale. Lorsque la valve s’ouvre, le contenu digéré se déplace de l’intestin grêle vers le gros intestin, dégageant de l’espace pour que le nouveau repas pénètre dans l’intestin.

Un esprit sous stress et les tensions empêchent un sommeil réparateur. La médecine chinoise appelle les troubles du sommeil «Shen perturbé» qui interfère avec les fonctions des organes et du cerveau abdominal. La tension est souvent une expression physique du stress émotionnel qui bloque la circulation et contracte divers muscles du corps, notamment la mâchoire (grincement des dents, serrement des dents…) et les tissus musculaires des organes. Le stress perturbe l’interaction délicate entre les différentes divisions du système nerveux, ainsi que la communication entre le cerveau crânien et l’abdomen.

Les émotions sont le pont entre l’énergie subtile du corps et les vibrations plus denses des tissus physiques.

Lorsque notre énergie émotionnelle circule librement, nous apprécions le plaisir de faire circuler le Qi. Nous éprouvons des sentiments de bien-être de soutien, un sentiment d’ouverture, de vitalité, de créativité et d’équilibre. Lorsque nous sommes incapables de traiter et de résoudre complètement les situations stressantes, l’impact émotionnel «non digéré» peut rester dans l’intestin, formant des émotions bloquées. Comme l’expérience d’un aliment non digéré, l’intestin peut devenir submergé. La stagnation et les toxines physiques peuvent s’accumuler, provoquant des conversions chimiques ainsi que des contractions dans le tissu musculaire des parois intestinales. L’intestin grêle – en tant que contenant de Qi – retiendra les vibrations émotionnelles bloquées dans ses couches énergétiques. Il faudrait attendre une autre chance pour les faire surface afin de «Re-digérer», traiter et transformer les émotions stagnantes. Les émotions bloquées sont souvent l’expression de la tension de survie Le cerveau abdominal – en tant que système nerveux autonome – est responsable de la réponse de survie «combat-fuite». Le cerveau abdominal peut percevoir un risque de survie lorsque des circonstances externes présentent un véritable danger de survie, ainsi que lorsque des blocages émotionnels passés se déclenchent et font surface pour prendre conscience.

La tension de survie, provenant d’une expérience actuelle ou passée, peut provoquer une agitation dans l’intestin grêle tels que «papillons» bourdonnants et autres sensations particulières et modifications chimiques. Ceux-ci pourraient entraîner des syndromes comme des tiraillements, de l’inflammation, des douleurs, des nausées, des vomissements, de la diarrhée, de la constipation et le syndrome du côlon irritable.
Cela peut expliquer pourquoi de nombreux voyageurs peuvent penser dans leur cerveau crânien qu’ils sont détendus tout en profitant de leurs vacances. Pourtant, dans un environnement inconnu, le changement de routine et d’activités peut déclencher des tensions de survie dans leur cerveau abdominal. De plus, parfois lorsque nous permettons à la relaxation d’avoir lieu, les émotions bloquées du passé refont surface pour être libérés. Le stress conscient et / ou inconscient peut créer des écarts dans la communication entre les deux cerveaux. Cela provoque une tension supplémentaire qui peut entraîner une constriction constante dans l’intestin, des perturbations du flux péristaltique et peut produire des conditions chroniques au sein du système digestif et de l’élimination.

Selon la philosophie taoïste, il existe un système dans lequel le stress et les émotions bloquées forment des nœuds et des enchevêtrements spécifiques dans l’intestin grêle.
Ils sont dans les couches superficielles du corps & apparaissent sous forme de chair grumeleuse épaissie, qui affecte le fascia, les ganglions lymphatiques, les nerfs superficiels et les muscles. Ou ils se trouvent dans des zones plus profondes affectant les nerfs, les vaisseaux sanguins et les tissus conjonctifs. En se tordant, les tissus adipeux et les ganglions lymphatiques peuvent se coincer à l’intérieur. Les deux sont la cause de la toxicité, des contractions et des spasmes dans certaines régions du cerveau abdominal. Les emplacements de ces blocs correspondent à des émotions spécifiques «non digérées».

Cette méthode suit la sagesse des cinq éléments de la médecine chinoise en relation avec l’énergie émotionnelle des organes internes:

Élément Bois – Émotion de la colère 
Contracte le côté supérieur droit de l’intestin, dans la zone proche du foie et de la vésicule biliaire. L’ouverture de cette région aide à transformer la colère en pardon et compassion.

Élément Feu – Émotion de l’Anxiété et dépression
Affecte la partie supérieure de l’intestin – dans la zone du cœur.
L’ouverture de cette zone aide à transformer l’anxiété en joie, amour et gratitude.

Élément Terre – Émotion de l’inquiétude
Resserre le côté supérieur gauche de l’intestin dans la zone de l’estomac et de la rate. L’ouverture de cette partie aide à transformer les soucis en Accomplissement, Contentement et Calme.

Élément Métal – Émotion chagrin & tristesse 
Il bloque la partie inférieure gauche de l’intestin, dans la zone du côlon descendant du gros intestin. L’ouverture de cette région aide à transformer le chagrin en Bonheur et Courage pour se laisser aller et couler avec les changements de la vie.

Élément Eau – Émotion de la peur 
Il contracte la partie inférieure et la partie latérale de l’intestin – la zone des reins, de la vessie et du système reproducteur. L’ouverture de ces emplacements aide à transformer les peurs en paix intérieure et confiance.

………………………………………………………………….

La diarrhée : laisser couler la vie pour ne pas capter les croyances. Dans sa forme prolongé et chronique, cela traduit souvent un conflit prolongé d’autorité en dualité avec le caractère libre de ce que nous portons en nous, dans notre enfant intérieure. La diarrhée est un refus, une fuite, une volonté d’épuration, ou une épuration obligatoire pour aller de l’avant.

La constipation : Le côlon est bien le lieu de tous les préjugés à lâcher. Le côlon apparaît comme le lieu du préconçu, de l’inconscient parental, surtout maternel. Celui dont l’enfant doit sortir pour accéder à l’âge adulte. Quitter son héritage, pour devenir soi-même. Épreuve initiatique par laquelle il faut passer pour se connaître et être soi-même, et non plus le fruit des principes hérités. Constipation : La peur de quitter, de lâcher ces valeurs, de quitter ses habitudes, la phobie des microbes. La constipation est le souci de rester attaché à nos principes, nos valeurs, nos possessions. Tout, quoi..

………………………………………..

Se masser ou se faire masser le ventre, la tête & les mâchoires ce qui permet de libérer le stress et les toxines, d’améliorer le flux naturel de communication entre les deux cerveaux, d’harmoniser les interactions des systèmes nerveux sympathique, parasympathique et central. Ces méthodes de guérison rajeunissent le corps entier, rétablissant la vitalité globale, la créativité et le bien-être.

………………………