Le Syndrome Prémenstruel vu par l’ayurveda

Pour que le corps et l’esprit soient en harmonie le Qi, le sang et l’eau (V, P, K) doivent se répandre dans tous les coins du corps. Souveraineté et impulsion commencent dans la cavité pelvienne / utérus.

Le SPM concerne toutes les manifestations tels que l’absence, le retard, les céphalées, les crampes, les seins congestionnés, l’irritabilité, les humeurs changeantes, la dépression, l’anxiété.

On dit que le vagin est 40 à 90 fois plus absorbant que la peau.

Par conséquent, les substances non naturelles telles que les conservateurs et les tensioactifs qui pénètrent dans le corps, déséquilibre la flore bactérienne et provoque divers symptômes. Cependant, le corps humain n’est pas divisé en organes et maladies, mais interconnecté.

​L’utérus est le point de départ des impulsions & des veines qui contrôlent le flux du Qi, il est la matrice organique qui contrôle les émotions et la créativité. Comme on dit que le bassin est l’organe du dosha Vata. Tout débalancement dans le bassin commence par une perturbation du dosha Vata, avant de se vicier dans les autres doshas. En médecine ayurvédique, on dit que la nature profonde du sperme et de l’ovule au moment de la fécondation détermine essentiellement votre constitution naturelle. Les cinq éléments majeurs de l’univers sont également incorporés dans les spermatozoïdes et les ovules, ainsi que les cinq éléments majeurs du sperme et des ovules au moment où les humains naissent dans ce monde, la constitution principale, secondaire et tertiaire (Vata, Pitta, Kapha) de chaque individu naît au moment de cette rencontre. Cependant, dans le processus de vie, l’équilibre de Vata, Pitta et Kapa est affecté par les saisons/la nourriture/les émotions/les chocs/les mots/le mouvement/les actions/avec quoi nous revenons….En conséquence, l’accumulation d’armures (matière, pensées, sentiments non digérés = une sorte de toxine) dans le corps provoque des maladies physiques et mentales. 

La perle et la pierre de lune, spécifiques à la lune, sont efficaces pour les SPM parce qu’elles apaisent l’esprit et le coeur & tonifient le système reproducteur féminin.

⇒ Vata excessif : SPM : douleurs au début de la période des SPMS, constipation, crampes, céphalées, douleurs bas du dos, insomnie, anxiété, sentiment d’abandon, nervosité, vertiges, sifflements dans les oreilles, évanouissements, sentiment d’être déconnecté de la réalité, up & down de l’humeur, peau sèche. Les menstruations peuvent être en retard ou irrégulières. L’écoulement au premier jour peut être brun ou noir, peu abondant. Les douleurs sont plus fortes au lever et au coucher du soleil.

  • Boire du thé dashmoola (1 c. à thé dans une tasse), 2 fois par jour
  • Manger 10 cerises à jeun pour la semaine
  • 1 c. à table d’aloe vera avec une pincée de poivre, 3 fois/jour, avant les repas.
  • Au coucher, un lait chaud avec curcuma, gingembre et noix de muscade
  • Appliquer l’huile de sésame chaude sur la tête et le bas-ventre ou également dans le vagin
  • Éviter thé, café, tabac, alcool,
  • Préparer un tonique féminin : 3 parts de shatavari + 1 part de curcuma + 1 part de cannelle + 1 part de valériane + 1 part de réglisse. Prendre 1 c. à thé de ce mélange avec du miel avant les repas

⇒ Pitta excessif : SPM : Congestion, inflammation, diarrhée, irritation, disputes, seins durs, la vessie est sensible, irritabilité, acnée ou inflammation de la peau, sensation de soif, transpiration ou fièvre. Au moment des menstruations, l’écoulement est généralement abondant ou excessif avec d’importants caillots. Les menstruations peuvent arriver plus tôt et il peut y avoir du sang entre les périodes. Les symptômes sont plus forts à midi et à minuit.

  • 1 c. à table d’aloe Vera avec une pincée de cumin, 3 fois/jour, avant les repas
  • Épices à consommer : Fenouil, curcuma, coriandre, safran,
  • Les encens de rose, de bois de santal, de jasmin
  • Préparer un tonique féminin : 3 parts de shatavari + 1 part de curcuma + 1 part de souchet + 1 part de centella. Prendre 1 c. à thé de cette potion avant les repas avec de l’eau chaude et du sucre de canne

⇒ Kapha excessif : SPM : Davantage en fin de la période SPM : associé à des pertes blanches, rétention d’eau, seins gonflés, oedèmes, sentiment de lourdeur, léthargie, somnolence, fatigue, un excès de sentimentalité, le besoin de se sentir aimé, sensibilité aux rhumes, et plus de mucus. Les menstruations peuvent être en retard et l’écoulement est pâle, épais, contenant caillots ou mucus. Les symptômes empirent tôt le matin ou en début de soirée.

  • Manger 10 cerises par jour à jeun
  • 1 c. à table d’aloe vera avec 1/4 de c. à thé de gingembre sec, 3 fois/jour avant les repas
  • Sauter le repas du soir
  • Éviter les aliments lourds
  • Promenades dans la nature

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s