Le ventre, siège de l’âme

 

belly.jpg

Lieu de l’enveloppe originelle, du repli, du bien-être, de la ré-assuance, racine de vie, siège de l’âme, le ventre est le symbole du Féminin (autant chez la Femme que chez l’Homme), il est ce centre de vie instinctive et intuitive, le symbole de la Mère Terre. Il est aussi le lieu de l’indicible, de la confusion, de l’emprisonnement….

Le ventre et le cerveau, les mêmes circonvolutions. Pour les tribus africaines, le ventre est le siège de la douleur autant physique que morale, du secret et de la parole. Pour les asiatiques, le ventre est le lieu des émotions des 5 éléments. Notre ventre est un réservoir de l’énergie vitale.

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), le gros intestin est couplé avec le poumon,  ils sont liés à l’élément Métal. Au niveau psychique, le poumon amène les capacités de trancher avec tout ce qui n’est plus juste pour soi (relation, travail, comportements…), de délimiter un espace physique, émotionnel et psychique et d’incarner les énergies dans la matière. Le Gros Intestin assure la fonction d’élimination, sur le plan émotionnel on retrouve souvent la peur de clôturer une situation, la difficulté à accepter les changements, et sur le plan mental, on peut rencontrer de fortes résistances par l’entêtement, et des croyances rigides. Emotionnellement, le déséquilibre de ce couple peut s’exprimer par de la tristesse.

Quant à l’intestin grêle il est couplé avec le coeur, relié à l’élément Feu. Le grêle aide le Coeur en di-gérant les trouble provenant de l’alimentation, de l’émotionnel, et des pensées qui pourraient venir parasiter le Coeur. L’intestin grêle peut avoir une mauvaise motilité, vitalité (sur le plan physiologique), être encombré de mémoires de tristesse de séparation, ou encore contenir des concepts mentaux rigides. Il est alors essentiel de déceler ces contenus et de les clarifier. Le déséquilibre du couple coeur/intestin grêle peut empêcher la joie de s’exprimer.

Dans la médecine traditionnelle indienne, l’intestin grêle correspond au 2ème chakra & et le côlon au premier chakra.

Notre intestin a son propre esprit, jouant un rôle important dans notre santé physique, émotionnelle et mentale. Nous pouvons utiliser la sagesse de l’intestin pour assurer la guérison et le bien-être général. La médecine chinoise nomme l’intestin «le cerveau abdominal» et le désigne comme une entité de pensée et de sensation dans le corps humain.

……………………………………..

Le microbiote est unique pour chacun, comme une empreinte digitale 

80% de notre système immunitaire se trouve dans le microbiote (flore intestinale). Logé dans les intestins, la bouche, les organes génitaux et le nez, cet ensemble de micro-organismes joue un rôle essentiel dans presque tous les processus,  notamment à digérer vos aliments, à fabriquer des vitamines, à produire différents neuro-transmetteurs, à maintenir un poids santé et à influencer notre santé physique, mentale et psychique.

Lorsque le microbiote est équilibré, vous restez en bonne santé, vous êtes de bonne humeur et vous avez beaucoup d’énergie. Lorsque le microbiote est déséquilibré : prise de poids, diabète, brouillard cérébral, anxiété, dépression, maladies auto-immunes, allergies, débalancement hormonal…

Notre microbiote change constamment : selon les heures de la journée, notre alimentation, les saisons, les évènements, les émotions. Si vous vivez un événement stressant, en 24 heures, votre microbiote aura changé.

Plus le microbiote est en santé, plus nous produisons de la sérotonine.

90% de la sérotonine, notre neurotransmetteur bien-être, est produite dans l’intestin.

Il convient également de noter que les espèces de bactéries dominantes sont très stables chez un adulte en bonne santé.

Ils ont un rôle majeur dans notre santé et notre bien-être

Rôle dans la digestion :

  • Le microbiote décompose divers composés alimentaires (fibres, acides aminés, etc.) qui sont fermentés, produisant des gaz et principalement des acides gras qui agissent comme nutriments pour les cellules intestinales. Ils puisent dans eux l’énergie nécessaire à leur entretien et à leur renouvellement. L’intégrité de la muqueuse est ainsi préservée.

Un soutien pour le système immunitaire et nos défenses naturelles :

  • Protéger le tube digestif contre la colonisation par des microbes pathogènes: c’est « l’effet barrière ». Le microbiote peut également décomposer les toxines produites par les agents pathogènes.
  • Développement et maturation du système immunitaire. L’intestin abrite 60% à 70% de nos cellules immunitaires. Le microbiote est essentiel à la formation puis au fonctionnement de l’immunité intestinale et générale.

Rôles physiologiques & métaboliques 

  • Le microbiote joue un rôle dans l’absorption des glucides et des acides gras, dans le stockage des graisses et dans la régulation de l’appétit …
  • Il produit des substances actives dans le cerveau: le microbiote produit les mêmes neurotransmetteurs que le cerveau; cela fait partie du dialogue entre le cerveau et l’intestin.
  • Il produit des vitamines, le groupe B et la vitamine K.

…………………………………….

Comment ré-éequilibrer le microbiote ? 

  • Faites un exercice plus doux; un effort violent déstabilise la flore;
  • Prenez du temps au grand air
  • Prenez votre temps pour bien mâcher et bien digérer;
  • Évitez les excès (sucre = fermentation +++, protéines = putréfaction +++, gras trans et édulcorants = perturbation ++++ de la flore).

Régénérez votre flore avec de « bons » ferments lactiques

Les ferments lactiques, également appelés probiotiques vivants, sont comme «des micro-organismes, qui, lorsqu’ils sont consommés en quantité suffisante, produisent un effet bénéfique sur la santé de l’hôte». Ils traversent le tube digestif et influencent le microbiote et la muqueuse intestinale.
Les bactéries lactiques (transformant les «sucres grossiers» en acide lactique, d’où le nom) font partie des principales catégories de probiotiques. Les lactobacilles et les bifidobactéries sont les plus fréquemment utilisés.
Mais toutes les souches n’ont pas les mêmes propriétés. Certains aident à rééquilibrer notre flore intestinale, d’autres améliorent le transit, favorisent l’absorption des minéraux et des vitamines et d’autres encore renforcent le système immunitaire.

Leur effet dépend donc de la souche des bactéries et également de la dose qui, pour être active, doit être d’au moins un milliard de bactéries.

Prendre soin du microbiote par l’alimentation

Les habitudes alimentaires ont un impact important sur la composition du microbiote intestinal dès les premières années de la vie. En conséquence, la composition du microbiote chez les bébés allaités est plus riche en bactéries lactiques et bifidobactéries que celle des bébés nourris au lait maternisé ; le microbiote variera également selon que vous suivez un régime végétarien ou mangeur de viande.

Une « bonne » flore se caractérise à la fois par sa diversité bactérienne et sa quantité

Certains aliments vous permettent de maintenir un microbiote équilibré :

Les fruits et légumes, sources de fibres alimentaires, qui agissent donc sur les bactéries – notamment les bifidobactéries – pour le processus de digestion. Privilégiez ceux à effet prébiotique, à savoir qui servent de nourriture aux bactéries du microbiote leur permettant de se multiplier: artichaut, asperge, banane, figue, topinambour, partie blanche de poireau, ail des bois….

Aliments riches en ferments lactiques naturellement présents dans la choucroute crue, le yaourt, le lait fermenté (ribot, kéfir), le fromage fermenté …

………………………………………

Le petit intestin ou intestin grêle incarne un mécanisme interne de connaissances. Il isole les nutriments constructifs et les émotions de soutien des toxines distrayantes et des émotions non favorables. Les scientifiques modernes confirment maintenant les anciennes connaissances de la Médecine Traditionnelle Chinoise et affirment que la racine des mystérieuses sensations «intestinales» se trouve dans un réseau de neurones qui tapissent notre canal alimentaire (intestin). Ils l’appellent «le deuxième cerveau» et font référence au système nerveux entérique.

Le cerveau crânien et le cerveau abdominal proviennent du développement fœtal à partir de tissus appelés crête neurale. Ils sont reliés par un groupe de fibres nerveuses appelé nerf Vagus. Les deux cerveaux collaborent l’un avec l’autre fournissant un spectre complet de sagesse de survie.

  • Le cerveau crânien contribue à la sagesse intellectuelle et à l’intelligence mentale.
  • Le cerveau abdominal offre une sagesse instinctive et une intelligence émotionnelle.

Le «Shen» du cœur – semblable au nerf vague – forme une connexion entre le cerveau pensant et le cerveau instinctif. Le méridien de l’intestin grêle crée une autre interaction entre la tête et l’intestin car il coordonne l’activité de la mâchoire avec la valve iléo-caecale. L’intestin grêle incarne le cerveau abdominal et le cœur abrite le «Shen» ou «esprit». Cet aspect éthéré subtil de notre être régit notre esprit, notre conscience, nos émotions, nos pensées, notre créativité et notre mémoire. Il régit également l’état de relaxation pendant le sommeil. Il permet donc aux systèmes vitaux du corps d’accomplir leurs tâches. Le nerf Vague, comme Shen du coeur, forme une connexion entre le cerveau pensant et le cerveau instinctif. Il détend le cerveau crânien et le SNC, permettant au cerveau abdominal et au Système Nerveux Entérique de gouverner les fonctions des organes internes pour maintenir la vie. La fonction du Shen, qui est de fournir une relaxation et un sommeil réparateur, est fondamentale pour notre santé et notre bien-être.

Selon la philosophie taoïste, le stress et les émotions bloquées forment des nœuds physiques dans l’intestin grêle. 

Le méridien de l’intestin grêle commence dans la profondeur de l’abdomen, s’écoule superficiellement à travers la partie extérieure du bras et se termine à la mâchoire. L’acte de mâcher initie l’activité de la valve iléo-caecale. Lorsque la valve s’ouvre, le contenu digéré se déplace de l’intestin grêle vers le gros intestin, dégageant de l’espace pour que le nouveau repas pénètre dans l’intestin.

Un esprit sous stress et les tensions empêchent un sommeil réparateur. La médecine chinoise appelle les troubles du sommeil «Shen perturbé» qui interfère avec les fonctions des organes et du cerveau abdominal. La tension est souvent une expression physique du stress émotionnel qui bloque la circulation et contracte divers muscles du corps, notamment la mâchoire (grincement des dents, serrement des dents…) et les tissus musculaires des organes. Le stress perturbe l’interaction délicate entre les différentes divisions du système nerveux, ainsi que la communication entre le cerveau crânien et l’abdomen.

Les émotions sont le pont entre l’énergie subtile du corps et les vibrations plus denses des tissus physiques.

Lorsque notre énergie émotionnelle circule librement, nous apprécions le plaisir de faire circuler le Qi. Nous éprouvons des sentiments de bien-être de soutien, un sentiment d’ouverture, de vitalité, de créativité et d’équilibre. Lorsque nous sommes incapables de traiter et de résoudre complètement les situations stressantes, l’impact émotionnel «non digéré» peut rester dans l’intestin, formant des émotions bloquées. Comme l’expérience d’un aliment non digéré, l’intestin peut devenir submergé. La stagnation et les toxines physiques peuvent s’accumuler, provoquant des conversions chimiques ainsi que des contractions dans le tissu musculaire des parois intestinales. L’intestin grêle – en tant que contenant de Qi – retiendra les vibrations émotionnelles bloquées dans ses couches énergétiques. Il faudrait attendre une autre chance pour les faire surface afin de «Re-digérer», traiter et transformer les émotions stagnantes. Les émotions bloquées sont souvent l’expression de la tension de survie Le cerveau abdominal – en tant que système nerveux autonome – est responsable de la réponse de survie «combat-fuite». Le cerveau abdominal peut percevoir un risque de survie lorsque des circonstances externes présentent un véritable danger de survie, ainsi que lorsque des blocages émotionnels passés se déclenchent et font surface pour prendre conscience.

La tension de survie, provenant d’une expérience actuelle ou passée, peut provoquer une agitation dans l’intestin grêle tels que «papillons» bourdonnants et autres sensations particulières et modifications chimiques. Ceux-ci pourraient entraîner des syndromes comme des tiraillements, de l’inflammation, des douleurs, des nausées, des vomissements, de la diarrhée, de la constipation et le syndrome du côlon irritable.
Cela peut expliquer pourquoi de nombreux voyageurs peuvent penser dans leur cerveau crânien qu’ils sont détendus tout en profitant de leurs vacances. Pourtant, dans un environnement inconnu, le changement de routine et d’activités peut déclencher des tensions de survie dans leur cerveau abdominal. De plus, parfois lorsque nous permettons à la relaxation d’avoir lieu, les émotions bloquées du passé refont surface pour être libérés. Le stress conscient et / ou inconscient peut créer des écarts dans la communication entre les deux cerveaux. Cela provoque une tension supplémentaire qui peut entraîner une constriction constante dans l’intestin, des perturbations du flux péristaltique et peut produire des conditions chroniques au sein du système digestif et de l’élimination.

Selon la philosophie taoïste, il existe un système dans lequel le stress et les émotions bloquées forment des nœuds et des enchevêtrements spécifiques dans l’intestin grêle.
Ils sont dans les couches superficielles du corps & apparaissent sous forme de chair grumeleuse épaissie, qui affecte le fascia, les ganglions lymphatiques, les nerfs superficiels et les muscles. Ou ils se trouvent dans des zones plus profondes affectant les nerfs, les vaisseaux sanguins et les tissus conjonctifs. En se tordant, les tissus adipeux et les ganglions lymphatiques peuvent se coincer à l’intérieur. Les deux sont la cause de la toxicité, des contractions et des spasmes dans certaines régions du cerveau abdominal. Les emplacements de ces blocs correspondent à des émotions spécifiques «non digérées».

Cette méthode suit la sagesse des cinq éléments de la médecine chinoise en relation avec l’énergie émotionnelle des organes internes:

Élément Bois – Émotion de la colère 
Contracte le côté supérieur droit de l’intestin, dans la zone proche du foie et de la vésicule biliaire. L’ouverture de cette région aide à transformer la colère en pardon et compassion.

Élément Feu – Émotion de l’Anxiété et dépression
Affecte la partie supérieure de l’intestin – dans la zone du cœur.
L’ouverture de cette zone aide à transformer l’anxiété en joie, amour et gratitude.

Élément Terre – Émotion de l’inquiétude
Resserre le côté supérieur gauche de l’intestin dans la zone de l’estomac et de la rate. L’ouverture de cette partie aide à transformer les soucis en Accomplissement, Contentement et Calme.

Élément Métal – Émotion chagrin & tristesse 
Il bloque la partie inférieure gauche de l’intestin, dans la zone du côlon descendant du gros intestin. L’ouverture de cette région aide à transformer le chagrin en Bonheur et Courage pour se laisser aller et couler avec les changements de la vie.

Élément Eau – Émotion de la peur 
Il contracte la partie inférieure et la partie latérale de l’intestin – la zone des reins, de la vessie et du système reproducteur. L’ouverture de ces emplacements aide à transformer les peurs en paix intérieure et confiance.

………………………………………………………………….

La diarrhée : laisser couler la vie pour ne pas capter les croyances. Dans sa forme prolongé et chronique, cela traduit souvent un conflit prolongé d’autorité en dualité avec le caractère libre de ce que nous portons en nous, dans notre enfant intérieure. La diarrhée est un refus, une fuite, une volonté d’épuration, ou une épuration obligatoire pour aller de l’avant.

La constipation : Le côlon est bien le lieu de tous les préjugés à lâcher. Le côlon apparaît comme le lieu du préconçu, de l’inconscient parental, surtout maternel. Celui dont l’enfant doit sortir pour accéder à l’âge adulte. Quitter son héritage, pour devenir soi-même. Épreuve initiatique par laquelle il faut passer pour se connaître et être soi-même, et non plus le fruit des principes hérités. Constipation : La peur de quitter, de lâcher ces valeurs, de quitter ses habitudes, la phobie des microbes. La constipation est le souci de rester attaché à nos principes, nos valeurs, nos possessions. Tout, quoi..

………………………………………..

Se masser ou se faire masser le ventre, la tête & les mâchoires ce qui permet de libérer le stress et les toxines, d’améliorer le flux naturel de communication entre les deux cerveaux, d’harmoniser les interactions des systèmes nerveux sympathique, parasympathique et central. Ces méthodes de guérison rajeunissent le corps entier, rétablissant la vitalité globale, la créativité et le bien-être.

………………………

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s