Notre responsabilité dans ces temps houleux ….Féminin & Masculin, reprise de notre pouvoir, sexe et intimité…..

LE FÉMININ DIVIN NE FAIT AUCUN SENS SANS LE MASCULIN DIVIN. L’ÉQUILIBRE ENTRE LES DEUX NE CONCERNE PAS LES HOMMES OU LES FEMMES, NI LE GENRE DE QUELQUE NATURE QUE CE SOIT. Il concerne notre humanité.

Parce que les femmes amènent les âmes à travers nos corps dans le monde. Sacré ? Oui. Ésotérique ? Non.

Soyons clair aussi sur une chose. Le sexe est bien plus que notre corps. Il s’agit de la force de vie créative de l’univers. Nous devons honorer et protéger cet espace. Avec intégrité. Avec responsabilité.

Tout ce que nous devons savoir sur tout est déjà dans notre corps. C’est pourquoi le mouvement, la respiration, le ressenti et la guérison fonctionnent. C’est notre nature profonde.

La responsabilité est notre véritable travail. Lorsque nous traitons le sexe et l’intimité comme un jeu, comme un théâtre pornographique….Lorsque nous traitons les femmes comme autre chose que sacré, le masculin se déforme. Dans ces espaces de fuite, nous. avons perdu le véritable lien avec la terre, notre corps et nous-mêmes.

Le masculin divin honore l’espace. De la transformation, des cycles, de la procréation et de l’éducation des enfants. De l’intimité, de la naissance, de la vie, de la mort et du chagrin.

Nous avons tous à la fois le masculin et le féminin dans notre corps, mais en supprimant, en manquant de respect, en nuisant et en niant le féminin, le vrai masculin en nous tous est devenu confus et perdu. Nous sommes tous décentrés.

Le masculin n’est pas le patriarcat. Le patriarcat est un mensonge, raconté depuis longtemps et actuellement affiché à la vue de tous, dans toute sa froideur, sa rigidité, sa fuite, sa violence. Le patriarcat voudrait nous faire croire que la façon dont les choses sont actuellement est la façon dont elles ont toujours été et seront toujours. Cela veut dire, travailler, vivre dans le cadre des systèmes existants, épargner pour la retraite, fuir dans toutes sortes de perversions….Mais en fait, nous devons nous souvenir de la vérité la plus évidente, à savoir qu’il n’ya rien d’impossible à l’interdépendance de toutes choses, y compris de nous-mêmes.

En regardant le monde d’aujourd’hui, la seule chose pratique et rationnelle à faire maintenant est de se souvenir de qui nous sommes et ce que nous voulons créer comme Terre….le vivant de la Terre.

Épargner pour l’avenir de nos enfants alors que les cultures s’appauvrissent & que les océans seront 70% plus acides dans 35 ans n’est pas vraiment le chemin que j’ai le goût de prendre. Nous nous accrochons à des notions dépassées de normalité alors que les systèmes construits sur des mensonges s’effondrent autour de nous. Tout ne va pas bien et rien n’est normal.

La vérité infinie nous regarde directement en face depuis un petit bout. Alors que faisons-nous? Comme toujours, nous commençons là où nous sommes. Comment aimerions nous avancer ensemble ? Chaque part de pouvoir véritable que nous reprenons compte….

Retraite, Être Femme / Saguenay lac st Jean, du 23 au 27 juin

« La vraie Femme ne nous pénètre pas de l’extérieur ; elle émerge du plus profond de l’intérieur. Elle n’est pas freinée par ce qui s’est passé dans le passé, elle est nourrie par une pensée supérieure. Elle est intégrité et valeur, créée et soutenue par le travail acharné de croissance personnelle et la discipline d’une vie vécue activement dans l’espoir. » – Marianne Williamson

Programme des 5 jours de Retraite

  • La Médecine de la lune, 4 semaines dans la vie d’une Femme : Ses phases lunaires, les saisons, les plantes, les élixirs…
  • Redécouvrir la Femme sauvage en vous 
  • Renouer avec les 4 dates akashiques de votre naissance qui représentent le Nord, le Sud, l’Est et l’Ouest de votre Roue lunaire 
  • Le sang menstruel est un sang sacré : Apprendre à lire son sang menstruel & les plantes 
  • Médecine au Féminin : Yoni Steam & Méditation des 7 chakras du Yoni
  • Rituel de l’Oeuf de Jade & Massage des Seins
  • Sororité & partages : Temps d’Art, d’écriture & de partages
  • Honorer notre temple, le corps ne ment pas : Danse Butho & exercices pratiques pour éveiller la Beauté et l’Intimité en soi, guérir la non confiance, la mauvaise estime de soi : L’intimité transcende le physique car elle crée «en moi, je vois» à travers les couches du corps au-delà de la peau et des os, ouvrant notre esprit intérieur, illuminant l’amour dans notre cœur, fusionnant avec l’extase de l’âme, et ancrant profondément la présence. 
  • Dialogue intérieur & Mariage alchimique du Féminin & du Masculin en Soi : Bassin, sacrum, coccyx, seins, ovaires…
  • Le Vagin est un passage divin, source de sagesse de l’esprit créatif & de l’Argent / Espace des intentions et des manifestations
  • Comprendre la connexion entre le corps, les organes, les éléments & l’astrologie 
  • Anatomie divine & centres souverains féminin : Réfléxologie du Yoni : Les Reins et la confiance fondamentale / Le Foie et l’enracinement / La Rate et notre affectif / Les Poumons et le courage d’être vous / Le Coeur et la souveraineté / 
  • Le Col de l’utérus : Reliance à la Gorge/cordes vocales/thyroïde et au Point Coeur
  • L’utérus, la bibliothèque des archives
  • Le Psoas, muscle de l’âme
  • Le Thymus et l’ouverture des ailes
  • Intimité, sensualité & sexualité, les 3 portes de l’orgasme : Le Clitoris / Le Point G / Le col de l’Utérus

Quoi préparer : Un bol pour le Yoni Steam, une couverture, un baume ou huile à massage, votre oeuf de Jade Néphrite ou Jade blanc, un tapis de yoga ou matelas, drap et oreiller, vêtements confortables, une grande feuille de 1m X 2m, deux fusains, crayons, carnet de notes. 

Saguenay-lac-St-Jean – Du mercredi 23 au dimanche 27 juin – 600$

Pour inscriptions, écrivez-moi : ayungdari@hotmail.com

« Une prêtresse est une femme qui aide les autres à se connecter à leur divin afin qu’ils puissent guérir et / ou actualiser le chemin unique de leur âme »

« S’éveiller à soi dans la lumière qui nous constitue, nous anime et nous éclaire, se découvrir par toutes les subtilités de la sensualité, recevoir la chaleur féminine et la partager sans retenue mais avec profond respect. Comprendre nos cycles intérieurs pour mieux vivre et mieux se vivre avec les rythmes de la Nature, voilà ce que cette formation/retraite apporte et amène. De plus, la présence vivante d’Ayung facilite cette communication généreuse du pétillant de la Vie et de la confiance profonde en l’être ! Une aventure humaine qui se vit collectivement et rapproche aussi de la joie d’être au monde et de créer ensemble.  » – Florence

« Comme une renaissance à soi… Ayung nous amène à réouvrir notre propre corps de femme comme celui des autres, afin d’émaner nos vibrations profondes & naturelles. Cette retraite est une plongée dans nos corps, dans nos cellules qui laisse éclore la Vie, l’Amour en chacune. Nous apprenons à tisser un lien encore plus intense avec notre cycle, nous nous comprennons mieux grâce aux reflets de nos chiffres de vie. J’ai dessiné de nouveaux contours au terme « prendre soin ». Dans cet espace-temps qui nous unit toutes durant la retraite (et bien au-delà en vérité), au travers des partages, des bénédictions, des sagesses transmises et des rituels quotidiens, de magnifiques transmutations se vivent dans un accueil de ce qui est à chaque instant. Cette retraite est pour moi comme une chrysalide.  » –  Murielle

« De nouvelles connections et nouvelles façons de voir mon chemin de femme, le chemin des femmes. La manière dont c’est « engrammé » dans le corps. Un vocabulaire élargi, corporel et émotionnel. Comment trouver sa boussole dans sa féminité ? l’apport de l’astrologie et numérologie pour soutenir la compréhension, dégager les grands thèmes que chacune est venue travailler dans cette vie. Le soutien du groupe, avec les effets miroirs, est puissant. Sous la houlette bienveillante d’Ayung qui sait voir où chacune en est du chemin. Merci pour tout cela ! Et l’aventure continue !  » – Liza

« Votre accueil, ta générosité, ta bienveillance. Apprendre et découvrir notre féminin sacré différemment avec douceur et respect (il devrait même jamais être autrement). D’avoir pu grâce à cet enseignement pu changé mes habitudes et l’écoute de mes lunes. De nous l’avoir transmise simplement ainsi que  j’ai pu transmettre une petite partie à ma fille (qui a changé certaine habitude). Merci merci merci.  » – Mélanie

Six jours d’immersion dans son féminin sacré. Une (re)connexion bénie guidée avec simplicité et respect par Ayung. Embrasser son cycle en reliance avec la terre-mère. Découvrir, accepter sa nature profonde. Laisser éclore son Sacré. Cette formation est un cheminement vers plus d’Amour et de Bienveillance, pour Soi et pour Gaïa –  une épopée collective pour sublimer la Vie. Merci infiniment Ayung pour ta douceur, ta générosité et ce précieux partage. Merci à vous toutes les déesses présentes, gardiennes de l’énergie créatrices divines. » – Sophie

« Les mots manquent et ne suffisent à eux seuls pour décrire l’expérience que nous avons vécu durant ces deux fins de semaine transformatrices, accompagnées par la douceur, la bienveillance et la clairvoyance d’Ayung.
Je dis « nous » et non pas « je » car c’est une expérience que nous avons traversée dans l’union, portée par la sublime énergie féminine qui nous relie et du cercle d’amour que nous avons créé et partagé toutes ensembles. Celui-ci nous accompagne et continue de nous soutenir dans les grandes transformations et l’éveil qui se présente à nous depuis. Ayung continue de le nourrir à distance par sa fantastique énergie et de nous accompagner dans ce profond processus.C’est une rencontre à soi, un moment à la fois intense et puissant et en même temps rempli d’une indescriptible douceur.Un moment de guérison pour laisser aller les blocages enfouis et se re-découvrir.J’ai le corps et le cœur rempli de gratitude d’avoir pu vivre ce moment unique grâce auquel je suis désormais sur un chemin nouveau.De tout mon coeur, MERCI Ayung et à toutes les belles Fâmes de notre cercle (femmes+ âmes)! »
 – Anne Claire

« Cette belle immersion dans les qualités féminines et sacrées m’a permis de me reconnecter avec mon intuition profonde et avec la magie et la force de mon corps de femme. Grâce à la guidance bienveillante et l’abondance de connaissances de Ayung, nous avons passé 6 jours dans un cocon de re-naissance à cette sagesse qui peut se partager de corps à corps quand les femmes se réunissent entre elle pour juste être qui elles sont. J’ai particulièrement apprécié la simplicité, le caractère sacré et la qualité des liens qui se sont créés pendant ces 6 jours, nous étions clairement portées par Gaia et par le divin féminin: de la grâce à l’état pur ! Infinie gratitude à Ayung et au cercle de femmes présente  » – Olivia

« Rares sont les moments où il est possible de reconnecter avec son féminin sacré, avec cette médecine que chaque femme porte en elle. C’est ce que nous offre Ayung, par son immense sagesse à la fois légère et profonde. Merci pour ces moments magiques, pour cette révérence infinie à la femme-médecine qui se cache en nous. » – Amélie.

Session Ikiru, Médecine de l’Aura & Soin akashique (à distance)

Je suis ravie d’annoncer les nouvelles sessions de soin à distance Ikiru : Sessions de lecture de l’Aura & soin Akashique, associés à un bain rituel, un rebalancement énergétique et un message canalisé pour vous.
Les sessions Ikiru sont un voyage de votre âme.

Comment fonctionnent les sessions Ikiru : Au moment de la confirmation de votre soin, je vous envoie quelques questions, vous demande de m’envoyer vos questions & intentions. Nous convenons d’un moment ensemble pour votre soin à distance. Après la lecture de l’Aura et du soin akashique, je vous envoie par écrit votre lecture, un message canalisé, un bain rituel et un talisman.

Pour m’écrire, ayungdari@hotmail.com

« Ikuru signifie Vie en Japonais

Retraite Wabi-Sabi, un régal pour les Sens / 1er & 2 mai, Val Morin

Cette retraite est une occasion de renouer avec les plaisirs les plus simples de la vie – tous expérimentés à travers les 5 sens. Ressentir les goûts, sentir l’argile, voir un son dans la forêt, goûter au mouvement du corps….en Astrologie, mai vibre sous le signe du taureau, c’est la période Kapha en médecine ayurvédique, c’est le temps de mettre ses mains dans la terre, dans l’argile, de connecter à la nature qui s’éveille au soleil, nourrissant notre peau de vitamine D.

«Souvenez-vous de la terre dont vous êtes la peau», écrit Joy Harjo, et il y a une vérité littérale à cela. Nous sommes issus du corps de la Terre, nous en sommes faits et nous y retournerons.

« La nourriture c’est l’offrande au corps, c’est vivre dans l’alignement de tous les éléments, c’est réaliser que notre vie est soutenue. Tout ce qui nous traverse est vivant, nous construit, nous déconstruit et la nourriture est l’incarnation de ce principe. Nous ingérons ce que nous sommes et nous nous recréons à chaque repas. C’est dans le cercle incessant de nos ingestions et de nos digestions que nous existons. »

Programme de la retraite, les 1er & 2 mai 

  • Samedi & Dimanche matin, Qi Gong du Printemps avec Mariève Savaria
  • Suivi d’un Matcha printanier & dégustations
  • Dans la philosophie japonaise, le Wabi-Sabi signifie apprendre à vivre entièrement la beauté de tout ce qui existe dans toute sa simplicité, force, imperfection et authenticité. Exploration & Expression par le corps. Voir de l’intérieur : La conscience corporelle, le mouvement, l’assise, le lâcher prise, la confiance, La simplicité, les 5 contemplations avec Ayung
  • Connexion à la Terre & ses trésors abondants : Repas du Midi autour de la variation des 5 éléments du Printemps,de la constellation du taureau & Partages
  • Après-Midi Poterie avec Iris Léa Zaavy : Façonner la Terre, entrer en relation avec soi
  • Thé du Printemps & Shinrin yoku (méditation par l’écoute des fréquences et des vibrations de la forêt) en fin d’après-midi avec Ayung 
  • Immersion culinaire, Souper aux chandelles & Partages
  • Bain sonore & Yoga Nidra en soirée 

Si la météo le permet, nous irons au lac pour un rituel des Eaux Printanières 

Mariève Savaria, Auteure du livre La saison des légumes, accompagnera la retraite par une cuisine de bienveillance en accord à la cosmologie du Printemps (la peau, le sang, le système lymphatique, …), préparés à partir d’ingrédients biologiques, des champs de permaculture.

Iris Léa Zaavy, Potière & Voyage au coeur des bols tibétains / Contemplation & Slow Life

Lieu : Val Morin / 1er & 2 mai / De 9h00 à 5h00

Prix : 380$ incluant la Retraite, la poterie, les Repas du samedi et dimanche midi, le souper du samedi soir, le déjeuner du dimanche matin, ainsi que les snacks et élixirs. Nourriture végétarienne, biologique et de saison.

Cet atelier est ouvert à toutes et à tous et ne nécessite aucune préparation physique, ni connaissance particulière.

Pour plus de renseignements ou pour inscription, écrivez-moi : ayungdari@hotmail.com 

Formation Ayurveda, « la mère nouveau née », le passage sacré des 42 jours après la naissance, 22 & 30 mai, Val Morin

“WHEN WE AS A SOCIETY BEGIN TO VALUE MOTHERS AS THE GIVERS AND SUPPORTERS OF LIFE, THEN WE WILL SEE SOCIAL CHANGE IN WAYS THAT MATTER.” – Ina May Gaskin

Les 42 premiers jours après la naissance, également connus sous le nom de 4e trimestre, sont un rite de passage très important pour la mère. Une période que l’on nome « la mère nouveau-née ».

Dans la plupart des communautés indiennes, l’accouchement dure quarante jours ou environ six semaines car c’est la période pendant laquelle la plupart des femmes commencent à allaiter. Les mères sont encouragées à s’abstenir des tâches ménagères, de la préparation des repas, du nettoyage et de l’accueil des invités. Le corps de la mère récupère de l’intensité de l’accouchement, l’utérus retrouve sa taille d’avant la grossesse, la production de lait est établie et l’incision du périnée ou de la césarienne guérit. Cette période post-partum est physiquement exigeante, mais c’est aussi une fenêtre précieuse pour créer des liens et offrir au nouveau bébé un accueil chaleureux et lumineux dans le monde.

Un dicton indien dit que « Les 42 premiers jours de la vie auront un impact sur les 42 prochaines années de la vie ».

Dans l’Ayurveda, une tradition de guérison indienne vieille de 5000 ans, cette période est considérée comme une période sensible pour les mères, en particulier pour le système nerveux, émotionnel et digestif. Traditionnellement, les mères reçoivent quotidiennement des massages à l’huile chaude, elles sont nourries d’aliments très simples mais spéciaux et un certain nombre de boissons à base de plantes pour favoriser la guérison et la récupération, renforcer l’immunité et améliorer la production de lait.

En tant que nouvelle mère, votre physiologie est rapidement et radicalement modifiée. Les protocoles ayurvédiques post-partum sont conçus pour être très personnalisés (nourriture, herbes, massage….). Ce passage est conçu pour aider à transformer l’expérience post-partum du sentiment trop familier de «tomber d’une falaise» en une transition nourrissante et aimante. 

L’Ayurveda reconnaît les six premières semaines comme une période de grande augmentation du dosha Vata (l’élément Vent et Éther) et, par conséquent, la plupart des pratiques sont là pour stabiliser et renvoyer les vata égarés. Le vent et l’espace sont des qualités «énergétiques» qui se reflètent dans l’état de notre système nerveux, de notre digestion, de notre esprit, de notre système endocrinien et lymphatique et à travers tous nos sens. Lorsque le dosha vata est déséquilibré, on tombe dans un brouillard cérébral, troubles de l’humeur, chagrin, tristesse. C’est pourquoi l’Ayurveda suggère que les 42 premiers jours soient passés dans un «nid» chaleureux, d’éviter la sur-stimulation, pour créer un espace serein, pour se sentir pleinement nourri dans la quiétude du changement profond et de l’amour naissant. 

 Dormir: «Dormez quand votre bébé dort» est une sagesse qui ne doit pas être ignorée et soutenue par toute la famille. Si vous avez du mal à dormir, pensez à revoir votre hygiène de sommeil globale et explorez des élixirs de boisson au coucher ou peut-être même du yoga nidra pour vous endormir. Se reposer n’est pas indulgent envers soi-même, se reposer, c’est se préparer à donner le meilleur de soi-même, et peut-être, surtout, arriver à un endroit où nous sommes capables de comprendre ce qui nous a déjà été donné. Reposées, nous sommes prêtes pour le monde.

 Se nourrir : L’alimentation post-partum a besoin d’aliments faciles à digérer, des épices réchauffantes, des plats chauds et cuisinés avec beaucoup de composants liquides. Il est bon d’observer comment la maman élimine, digère et utilise son énergie. Tout comme un nouveau bébé, essayez de manger toutes les 3-4 heures.

 Fortifier le corps et la tête avec de l’huile: rien ne calme plus le système nerveux, apporte de la nourriture aux sept tissus corporels (dhatus) et nettoie plus efficacement que l’huile, principalement l‘huile de sésame ou le ghee. Bien qu’il existe de nombreuses applications d’huile (en interne et en externe), le moyen le plus simple et le plus pratique d’incorporer ces huiles dans votre alimentation et de recevoir des massages à l’huile chaude.

 Protégez votre énergie: il existe environ 14 «portails» de fuite d’énergie courants qui s’ouvrent largement, laissant échapper votre précieuse énergie lorsque les éléments de l’air et de l’espace ( vata ) sont déséquilibrés. Vous voulez apprendre à être intime avec vos états d’énergie, à développer la sensibilité à votre sagesse et apprendre vos vrais désirs.  Il est important de savoir comment l’esprit, poussé par un vent excessif, peut alimenter ces fuites, empêchant l’adaptabilité nécessaire pour surfer sur les vagues de transition au lieu de succomber au raz-de-marée de l’épuisement. Lorsque nous soutenons le système nerveux et notre production d’énergie, nous nous enveloppons dans une bulle de «bien-être» qui est à notre disposition grâce à l’hormone, la dopamine. On peut apprendre à activer cet interrupteur d’urgence, à boucher les fuites, et à prendre place dans la bulle d’amour de la maternité.

 Les vagues émotionnelles : Personne ne parle du chagrin qui pourrait accompagner la naissance. Une mère vivra toute la gamme des émotions humaines pendant cette période de transition, y compris le chagrin. Il est extrêmement important de traiter l’énergie du chagrin et de vous permettre pleinement de pleurer. Dans le chagrin, l’amour peut être trouvé. Du point de vue yogique, les pensées et les émotions (l’esprit) sont si profondément imbriquées qu’elles sont considérés comme les deux faces d’une même pièce et cela peut être une grande perte d’énergie d’essayer sans cesse de les démêler. Il y a des conséquences épuisantes (anxiété, expression excessive, retrait, agrégation et dépression). Avec de l’écoute bienveillante, l’esprit est nourri et peut mieux traverser ces moments. Il n’y a pas jamais de honte à demander de l’aide et des conseils. 

 Bougez doucement votre corps: «Lentement et régulièrement» est le mantra de toute nouvelle maman. Avec cet état d’esprit, des mouvements doux associés à une respiration rythmée. 

 Recevoir un massage ayurvédique post natal  

La beauté de l’Ayurveda est qu’elle considère le bonheur ou notre qualité de vie ( sukha) , comme un droit fondamental de tout être vivant.

 Honorer Votre Rite de passage : Célébrer le passage de six semaines est un moment important. Rassemblez vos amis et vos proches pour reconnaître et célébrer cette transition avec des fleurs, de la nourriture et des festivités simples.

Essayez ceci – Balayage corporel et respiration : Lors d’une méditation assise, vous pouvez balayer doucement votre corps avec votre esprit – front, yeux, joue, bouche, cou, etc. détendez chaque muscle, laissant le corps entier reposer profondément dans les os. Vous pouvez faire cette même pratique en scannant vos attitudes et émotions qui vous viennent à l’esprit, et vous détendre ou ne pas les engager. Le but simple est d’être dans un sentiment d’abandon, permettant une relaxation complète et le rythme de la respiration pour être votre ancre. Vous pouvez commencer cette pratique en vous accordant au cycle de la respiration ( inspiration et expiration douce, complète de 2 à 5 secondes ) avec une concentration douce et pointue ( drishti) en comptant avec l’esprit 1, 2, 3… pour chaque cycle ,  puis en ajoutant la conscience de la relaxation du corps à chaque cycle respiratoire. Que le cycle respiratoire soit lent et rythmé, cela reconnecte neurologiquement le cœur et l’esprit et aide à rétablir l’équilibre du système nerveux sympathique / parasympathique. 

 Le processus du Soi : Écoutez votre intuition, cette voix en vous qui n’analyse pas.

Programme de la Formation du Samedi 22 & Dimanche 30 mai  / Val Morin, 250$ 

  • L’importance des 42 jours suivant la naissance
  • Yoga Post Partum 
  • Les plantes, les herbes et les épices de la période post-natale
  • Cuisine ayurvédique post-natale, moon milk, tisanes et élixirs à préparer 
  • Apprentissage du massage ayurvédique aux herbes chaudes pour la période post-natale 
  • Bain aux herbes
  • Apprentissage du massage au bolus & création de votre propre bolus d’herbes 
  • Belly Binding, envelopper le ventre et les hanches dans un tissu
  • Placenta, « le chakra oublié »
  • Conscience de l’utérus, yoni steam après l’accouchement 
  • Corps & Sexualité après la naissance
  • Césariennes, perte de cheveux, fatigue, allaitement….
  • Exercices autour de la confiance, de l’estime, de ce que nous laissons en arrière 
  • Célébration de la mère nouveau née au 42ème jour
  • Comprendre le dosha de votre bébé

Pour vous joindre à cette formation écrivez-moi : ayungdari@hotmail.com 

Ouvert aux mamans, aux femmes enceintes, aux doulas, aux sages-femmes, aux femmes qui souhaitent devenir doula ayurvédique…

Écrivez moi si vous habitez à l’étranger et souhaitez suivre cette formation

Photographie, Klutah